Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Cohésion institutionnelle

Partager :

SKE__cbus_1123212212IMG-WA_mGlis

La VIIIème Conférence des gouverneurs de provinces s’est ouverte, mercredi 22 décembre 2021, au Palais de la Nation, à Kinshasa, siège de la Présidence de la République. Au menu des assises qui s’étendent jusqu’au 23 décembre, un seul sujet, à savoir «La stabilité dans la gouvernance des provinces, gage de la réussite du programme de développement communautaire à la base de 145 territoires ».

En effet, l’instabilité des institutions provinciales ne favorise pas le développement du pays tant voulu par le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi. D’ailleurs, lors de son discours sur l’état de la nation, prononcé devant les deux Chambres du Parlement réunies en congrès le 13 décembre 2021, le président de la République a dénoncé le manque de cohésion au sein des institutions provinciales. Il a précisé même que 14 provinces sur les 26 étaient en instabilité.

Cette VIIIème session de la conférence des gouverneurs de provinces devra donc rendre effective la rétrocession au profit des provinces et mettre en place la chaîne des dépenses. Ces chefs des exécutifs provinciaux devront faire preuve de solidarité entre eux pour réussir le développement de leurs provinces en particulier, et celui de la RDC, en général. Car Kinshasa n’est pas la RDC. C’est dans ces conditions seulement que ces autorités administratives pourront honorer leurs engagements pris lors de la VIIème Conférence, engagements qui consistaient à travailler selon la vision de l’Union sacrée de la nation initiée par le président de la République, garant du bon fonctionnement des institutions nationales. En contrepartie, le chef de l’Etat doit veiller à l’effectivité de ces engagements qui traduiront aussi la volonté de ses représentants en provinces dans l’accompagnement de sa vision sur le développement de la RDC.

Le Potentiel 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi