Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

6 morts dans attentat-suicide à Beni : le kamikaze, empêché d’entrer dans un bar, s’est fait exploser devant la terrasse

Partager :

SKE__cbus_5212212612ATT_mGlis

Un kamikaze a tué cinq personnes en se faisant exploser, samedi 25 décembre à Beni. Le gouvernement de la République condamne cette attaque terroriste et présente ses condoléances aux familles des victimes.

Selon le ministre de la Communication et Médias et Porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, le bilan provisoire fait état de 6 décès et 13 blessés admis dans les hôpitaux de Beni. Le Porte-parole du gouvernement rassure que les forces de sécurité sont déployées et en opération pour traquer ces ennemis de la paix avant d’appeler la population à redoubler de vigilance et à éviter les lieux de fortes affluences.

Sur place au Nord-Kivu, le Général de Brigade Sylvain Ekenge Efomi, Porte-parole du gouverneur militaire de la province, a qualifié dans un communiqué, l’attaque terroriste du restaurant « Inbox », survenu au centre-ville de Beni, comme étant une œuvre des terroristes aux abois.

Des précisions apportées, l’on note que cette attaque par « human bomb » est intervenue aux environs de 20 heures locales, à l´entrée du bar très fréquenté, situé en face de la banque centrale du Congo sur le boulevard du 30 juin à Beni (Nord Kivu), où « le kamikaze, empêché par les vigiles d’accéder au bar bondé de clients, a activé la bombe à l’entrée du bar ».

Parmi les blessés se trouvent les deux bourgmestres adjoints des communes de Mulekera et de Ruwenzori.

Pour rappel, les dernières attaques à la bombe remontent au 28 juin 2021. Ce jour-là, un dimanche le premier engin explosif avait éclaté peu avant le début de la messe matinale à la paroisse catholique du quartier Butsili, à l’ouest de la ville de Beni vers 6 heures du matin, pendant qu’une seconde avait visé le même jour la place populeuse dite Le Troc. Ici, le Kamikaze avait péri dans son acte mortel sans causer des dégâts humains dans les parages.

Pitshou Mulumba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi