Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Bahati : « la recherche des solutions pour des élections crédibles doit demeurer une préoccupation constante… »

Partager :

SKE__cbus_4405212612BAHATIAUSENAT_mGlis

Le bureau de la CENI affiche désormais complet avec l’entérinement de Didi Manara Linga comme 2ème vice-président, Agée Matembo au poste de Questeur et Jacques Ilongo Tokole comme membre de la plénière de la Centrale électorale. C’est l’Assemblée nationale qui les a entérinés, après présentation de la commission paritaire. Pour le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo, la recherche des solutions pour aboutir à l’organisation des élections crédibles et transparentes doit demeurer une préoccupation constante aussi bien pour la classe politique, la société civile que pour les forces vives de la nation. Il l’a dit, samedi 24 décembre, au cours de la clôture de la session de septembre 2021.

Comme pour la session ordinaire de mars dernier, la clôture de la session ordinaire de septembre 2021 a été l’occasion pour le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, de faire le bilan des activités exercées par la Chambre haute du Parlement.

Ainsi, quoique reconnue comme étant essentiellement budgétaire, la session de septembre 2021 dont la clôture est intervenue vendredi 24 décembre, a eu le mérite de doter le pays d’autres lois en sus de la loi des finances de l’exercice 2022.

A titre de projets et propositions de lois, Modeste Bahati a cité  : le projet de loi portant autorisation de la prorogation de l’Etat de siège sur une partie du territoire de la République Démocratique du Congo, de la 8 ème à la 14ème prorogation ; la proposition de loi organique portant protection et promotion des droits de la personne avec handicaps ; le projet de loi autorisant la ratification par la République Démocratique du Congo du protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples, relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique ; la proposition de loi sur la transplantation d’organes, de tissus et cellules du corps humain ; le projet de loi portant reddition de compte de l’exercice 2020 ; le projet de loi des finances rectificative de l’exercice 2021 ; le projet de loi d‘habilitation du Gouvernement (décembre 2021).

Quant aux activités de contrôle parlementaire, le président du Sénat a, entre autres, mis en exergue le rapport intérimaire sur l’évaluation des recommandations formulées par le Sénat lors de l’examen des lois des finances 2020 ; 2021 et des lois portant reddition des comptes des exercices 2018 et 2019.

Sur le plan politique, Bahati Lukwebo est revenu sur l’installation du nouveau bureau de la CENI en soulignant le fait que la recherche des solutions pour aboutir à l’organisation des élections crédibles et transparentes doit demeurer une préoccupation constante aussi bien pour la classe politique, la société civile que pour les forces vives de la nation. « Avec l’entérinement des autres délégués de l’opposition par l’Assemblée Nationale il y a 24 heures, l’équipe de la CENI sera au complet et devra urgemment se mettre au travail pour des élections libres, démocratiques, paisibles et transparentes en 2023 », a-t-il déclaré.

Pitshou Mulumba

Ci-dessous l’allocution du président du Sénat a l’occasion de la clôture de la session ordinaire de septembre 2021

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi