Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

« Campagne de dénigrement » contre Bahati : les députés nationaux AFDC-A montent au créneau

Partager :

SKE__cbus_0307220701DEPUTESAFDCASUDKIVU_mGlis

Les députés nationaux membres du regroupement politique « Alliance des Forces Démocratiques du Congo » (AFDC-A) se sont insurgés contre ce qu’ils qualifient de « campagne de diffamation » sur les réseaux sociaux, consistant à assimiler le président statutaire de leur regroupement, Modeste Bahati Lukwebo, au bilan de gestion des personnes nommées ou placées aux différents postes dans le cadre dudit regroupement.

Dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction, les parlementaires AFDC-A estiment que des cas de dérapage ne peuvent qu’engager leurs auteurs, en tant qu’individus.

« Bahati Lukwebo Modeste a, partout où il a été appelé aux affaires, prôné la bonne gouvernance, en laissant une bonne impression dans la gestion des affaires publiques », soutiennent-ils.

Ci-dessous l’intégralité du communiqué de presse.

Communiqué de presse des députés nationaux AFDC-A sur la situation politique au Sud-Kivu

Depuis quelques semaines, il s’observe dans la province du Sud-Kivu, et plus particulièrement dans la ville de Bukavu, une campagne de dénigrement, des attaques personnelles et autres discours de haine d’une violence particulière entretenus par certains politiciens en mal de positionnement, visant l’Honorable Sénateur, le Professeur Modeste Bahati Lukwebo, Président du Sénat.

Cette campagne de diffamation s’articule notamment sur les allégations infondées associant le Sénateur Modeste Bahati Lukwebo à tous les maux dont souffre la province du Sud-Kivu, à travers le bilan du Gouverneur de Province, Monsieur Théo Ngwabidje Kasi qui, selon, les détracteurs de ce dernier, serait imposé et soutenu par l’Honorable Président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo en sa qualité d’Autorité Morale et Président Statutaire de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC) et de (AFDC-A), regroupement dont est issu l’actuel Gouverneur de Province du Sud-Kivu qui est contesté par une partie de la population de la Province pour diverses raisons.

D’autres allégations mensongères associent l’Honorable Président du Sénat aux activités d’exploitation illégale des ressources minières dans le Territoire de Mwenga et Province du Sud-Kivu.

A ce sujet, le Groupe Parlementaire AFDC-A à l’Assemblée Nationale tient à apporter les éclaircissements ci-après :

Tout au long de sa carrière politique comme membre de différents Gouvernements depuis la deuxième République jusqu’à ce jour et comme initiateur et Président Statutaire de l’AFDC et de l’AFDC-A, le Sénateur Modeste Bahati Lukwebo a créé des milliers d’emplois, placé des milliers des jeunes dans les administrations publiques, à travers notamment des nominations à d’importantes fonctions administratives et ministérielles, non seulement à travers la province du Sud-Kivu mais aussi sur l’ensemble du territoire national, tout comme dans plusieurs organismes régionaux et internationaux en dehors du pays. L’intégration solide de l’AFDC-A dans toutes les provinces du pays mais aussi sur tous les continents tient à cette réalité.

En tant que Président de la Société Civile congolaise, plus particulièrement lorsqu’il représente la Société Civile Congolaise (SOCICO) au Dialogue International de Sun City, le Professeur Bahati Lukwebo Modeste a lutté, de manière significative à l’avènement du processus de démocratisation, à la stabilité des institutions, à la promotion de la bonne gouvernance, à l’unité du Pays ainsi qu’à la promotion et à la protection des Droits Humains sur l’ensemble du territoire national. Et ce combat ne l’a jamais quitté.

Le Professeur Modeste Bahati Lukwebo comme toute le monde le sait, a joué un rôle de premier plan pour le changement positif à la Conférence nationale souveraine.

En sa qualité de chercheur et enseignant depuis les années 80 à ce jour, le Professeur Bahati Lukwebo a encadré et formé plusieurs des milliers d’étudiants, professeurs et chercheurs dont certains sont devenus des hauts responsables, aussi bien au niveau national, régional qu’international.

Homme d’affaire complet, le Professeur Bahati Lukwebo a conçu et initié plusieurs projets porteurs, créateurs d’emplois au profit des citoyens congolais. Dans la province du Sud-Kivu, il y a lieu de mentionner la Cimenterie de Katana, les Hotels Riviera de Bukavu et Goma, les Plantations de Kabira, Kasheke et Munganzo qui font vivre plusieurs centaines de famille.

La réhabilitation du Centre de recherches en Sciences Naturelles de Lwiro, de la Paroisse de Mwanda Katana, l’appui aux Hôpitaux de Panzi et de la Fomulac, la création et la mise en place de l’Université du Cinquantenaire de Lwiro qui emploie plusieurs dizaines de chercheurs, professeurs et agents techniques et qui forme des centaines des jeunes dans diverses disciplines spécialisées, l’équipement en lits et matelas de l’hôpital de MUKONGOLA, l’électrification de certains quartiers de Bukavu, la dotation en bus Coaster des grandes équipes de football, le forage d’eau du collège ALFAJIRI, et du Lycée CIREZI, la construction des ponts reliant certains quartiers de Bukavu…, sont autant d’actions à mettre à son actif. Il est donc inimaginable qu’avec tous les investissements faits au Sud-Kivu, le Professeur Bahati Lukwebo travaille contre les intérêts de sa Province auxquels il veille comme à la prunelle de ses yeux.

L’AFDC-A tient à clarifier la situation, en précisant que les actes posés par des personnes nommées ou placées à des postes dans le cadre du regroupement AFDC-A ne peuvent qu’engager leurs auteurs, en tant qu’individus. Le Professeur Bahati Lukwebo Modeste, qui est un Homme d’Etat et d’action, soucieux du développement de l’ensemble de la République, et plus particulièrement de la Province du Sud-Kivu qui lui tient à cœur, ne peut être tenu personnellement responsable de ces manquements qu’il a toujours fustigés et condamnés contrairement à des affirmations contraires de ses détracteurs qui, par jalousie, méchanceté et calomnie lui imputent des choses qu’il ignore totalement.

Très attentif et très sensible à tout ce qui se passe dans le pays, et plus particulièrement dans sa province natale du Sud-Kivu, le Professeur Modeste Bahati tient à rappeler aux uns et aux autres qui ont eu à exercer des responsabilités au nom de l’AFDC-A au sein de la Province du Sud-Kivu comme sur l’ensemble de la République qu’ils sont redevables envers la population et devront rendre comptes. Ils seront évalués et jugés en fonction des résultats de leurs actions au bénéfice de la population. A cet effet, la prolongation ou nom des mandats des personnalités concernées dépendra des performances des uns et des autres.

Pour montrer l’exemple, le Professeur Bahati Lukwebo Modeste a, partout où il a été appelé aux affaires, prôné la bonne gouvernance, en laissant une bonne impression dans la gestion des affaires publiques.

A cet effet, en homme épris de justice et de paix, le Professeur Modeste Bahati Lukwebo reste ouvert à toutes suggestions d’où qu’elles viennent, du moment que celles-ci s’inscrivent dans le sens de contribuer à renforcer la cohésion sociale, la paix, la sécurité, l’entente entre les communautés et ses leaders et l’union et la solidarité entre personnalités du Sud-Kivu, quelle que soit leur appartenance politique, tribale et régionale.

Le Professeur Modeste Bahati Lukwebo et l’AFDC-A, appellent à toujours privilégier le dialogue entre tous les acteurs politiques et de la société civile afin d’aplanir les mésententes, de privilégier plutôt ce qui les unit et non ce qui les divise.

Le Professeur Bahati Lukwebo Modeste et l’AFDC-A restent disposés à apporter leur contribution à toute initiative de dialogue, qui du reste, est salutaire pour le décollage socio-économique de notre bien commun, en ce précieux patrimoine qui est la RDC en général et la province du Sud-Kivu en particulier.

Fait à Kinshasa, le 05 janvier 2022.

Pour le Groupe Parlementaire des députés nationaux de l’AFDC-A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi