Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Programme de 145 territoires : Le gouvernement pose les jalons

Partager :

SKE__cbus_1059220901PMTERRITOIRES_mGlis

Le Programme de développement à la base des 145 territoires est un changement de paradigme dans l’optique d’un Congo fort, prospère et solidaire. Le président de la République en est convaincu et y tient de toutes ses forces. Hélas ! Après avoir palpé du doigt la réalité du Congo profond, notamment lors de sa récente tournée dans l’espace Grand Kasaï, Félix Tshisekedi  est sorti avec la désolation dans ses tripes. Les conditions de vie des populations sont dégradantes. Décidé de sauver ce qui peut l’être en cette année charnière d’avant les élections de 2023, le chef de l’État a décidé de confier ce projet phare et révolutionnaire au Premier ministre pour exécution sans atermoiements. Désormais le gouvernement Sama Lukonde porte la lourde responsabilité de doter chaque territoire de la RDC des infrastructures, à savoir des écoles, des centres de santé, des structures d’adduction d’eau et d’électricité… Mais également la modernisation de l’agriculture et la réhabilitation des pistes de desserte agricole. Déjà, dans quelques territoires pilotes, les travaux avancent. Plus qu’un programme, c’est tout un défi à relever pour rattraper le temps perdu.

Faisant le point de sa récente tournée dans l’espace Grand Kasaï, à l’instar de celles effectuées dans le Kongo Central, le Nord-Kivu, l’Ituri et le Grand Katanga, le chef de l’État a indiqué, lors de la réunion du Conseil des ministres du vendredi 7 janvier 2022, avoir été meurtri de voir les conditions de vie difficiles des Congolais quasiment abandonnés à leur triste sort. Son constat est unique et sans appel sur l’état de cette partie du pays : la désolation.

Pendant plus de 10 jours, il a sillonné le Kasaï, le Kasaï Central, le Kasaï Oriental, la Lomami et le Sankuru. Dans chacune de ces étapes, il a eu des échanges avec les populations urbaines, périurbaines et rurales qui ont toutes réclamé de voir une nette amélioration de leurs conditions de vie.

Cette situation qui n’est que l’échantillon de l’état général de nos populations dans toutes les provinces, a fortement interpellé le garant de la Nation et celle-ci devrait davantage interpeller l’Exécutif. Ce tableau vécu sur le terrain avait fait l’objet, il y a quelques semaines, de la huitième session de la Conférence des gouverneurs.

Le président de la République a exhorté le gouvernement à redoubler d’efforts pour assurer, par tous les moyens, le bien-être de nos populations où qu’elles se trouvent à travers le pays. C’est ainsi qu’il a fermement chargé le Premier ministre, entre autres, de mobiliser et d’engager tous azimuts le gouvernement dans la matérialisation des programmes d’urgence à impact direct et visible sur les conditions de vie des citoyens ; d’attirer l’attention des membres du gouvernement sur la nécessité de focaliser les missions vers l’intérieur du pays plutôt que vers les centres urbains seulement ou vers l’extérieur du pays ; d’assurer, secteur par secteur, le suivi de la mise en œuvre du programme de développement communautaire à la base des 145 territoires ainsi que des autres recommandations de la huitième session de la Conférence des gouverneurs.

Ces mêmes efforts, note le compte rendu du Conseil des ministres lu par le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, doivent être orientés particulièrement dans la province de l’Équateur qui accueillera, au mois de mars de cette année, la neuvième Conférence des gouverneurs de provinces.

Sama Lukonde pose déjà des jalons

En réalité, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde et toute  son équipe gouvernementale n’ont pas attendu un quelconque mot d’ordre pour matérialiser la vision du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo portée par le programme de développement à la base des 145. Sur le terrain, il a connu un bon départ,  grâce aux premières actions déjà  lancées dans quelques territoires pilotes au quatrième trimestre de l’année 2021.

Depuis son lancement, des échos en provenance de ces  territoires pilotes sont de plus en plus favorables et constituent aux yeux de plusieurs observateurs un signal fort dans la matérialisation de cette vision salvatrice du chef de l’État.

Le Programme de développement à la base des 145 territoires est un changement de paradigme dans l’optique d’un Congo fort, prospère et solidaire. Ce projet phare et révolutionnaire du  chef de l’État que porte le gouvernement Sama Lukonde, vise  à doter chaque territoire de la RDC des infrastructures, à savoir des écoles, des centres de santé, des structures d’adduction d’eau et d’électricité. Bien plus, ce projet porte aussi sur la modernisation de l’agriculture et la réhabilitation des pistes de desserte agricole. 

Les premières actions de ce projet ont été lancées le 9 octobre 2021 par le Premier ministre Sama Lukonde, depuis la Mission catholique de Lonzo, à 40 km de la ville de  Kenge, chef-lieu de la province du Kwango. Devant les populations de Kwango, au terrain de la Mission catholique de Bukanga Lonzo, le Premier ministre avait affiché la  détermination de son gouvernement à ne ménager aucun effort pour rendre effective cette vision de « Fatshi béton ».

« Je suis venu avec un message du président de la République, son excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, que nous appelons tous affectueusement, Fatshi Béton. Le message, c’est d’abord de vous transmettre ses salutations. Le chef de l’État a dit qu’il faut que chaque Congolais puisse bénéficier de cet argent qui entre dans les caisses de l’État. Pour ce faire, nous devons descendre dans les territoires en vue de procéder à la distribution équitable de nos richesses. Dans chaque territoire, nous allons commencer le travail. Donc, nous sommes venus ici pour lancer tous ces travaux. C’est une joie pour nous, parce que le programme qui commence aujourd’hui, restera pour toujours. Il va permettre le développement de nos provinces », avait  déclaré le Premier ministre,  devant ses compatriotes du  Kwango.

Après son adresse,  le chef du gouvernement s’est directement mis à l’œuvre pour lancer ce programme phare. À cette mission catholique de Bukanga Lonzo,  le Premier ministre avait  posé dans le sol le tuyau au Centre d’adduction d’eau motorisée de Bukanga Lonzo. Ici, le gouvernement finance la réhabilitation de ce point de captage d’eau d’une capacité de 32m3 devant servir cette cité rurale. Aujourd’hui des échos en provenance de ce coin de la République sont rassurants.

Au niveau de la Mission catholique de Bukanga Lonzo, le Premier ministre a lancé, depuis la route nationale numéro 1,  les travaux de réhabilitation et d’entretien des pistes de desserte agricole correspondant au tronçon Lonzo – Baringa – Nganzi – Fangulu, long de 95 Km.

Des échos rassurants des territoires pilotes

La troisième étape s’est déroulée au territoire de Kenge 2. Ici, le chef du gouvernement a posé la première pierre de construction des bureaux de l’État destinés à l’Administrateur du territoire,  à la police et aux autres services de l’État. Ces ouvrages qui doivent renforcer la présence de l’État dans  cette entité sont à ce jour en pleine exécution dans cette partie de la République.

 L’hôpital de référence de Kenge 2 et l’ISTM, étaient  aussi prévus parmi les projets retenus pour la réhabilitation des infrastructures de base dans cette circonscription.

Trois semaines après,  soit le samedi 30 octobre 2021 à  Kimpese, situé à 217 km de Kinshasa la capitale, dans le territoire de Songololo dans la province du Kongo central, le Premier Ministre Sama Lukonde, à la tête d’une forte équipe gouvernementale,  a procédé au lancement des travaux de ce programme de  développement à la base.

 « Le développement veut dire, construire et réhabiliter les routes, construire les écoles pour que les enfants étudient dans les bonnes conditions, construire les hôpitaux pour que la population ait accès aux soins de santé. Son Excellence Monsieur le Président de la République a dit que ce développement doit commencer à la base, c’est-à-dire, au niveau des territoires. C’est pourquoi nous sommes ici aujourd’hui pour ce développement à la base», c’est en ces termes que s’était adressé le  Premier ministre aux populations de Kimpese.

Après avoir visité et lancé les travaux de quatre sites dont deux à Kimpese et deux autres à Songololo, les notables et les populations du territoire de Songolo se sont dits très satisfaits du démarrage de ces travaux dans leur province.

Notons par ailleurs que  ce programme de développement à la base  des 145 territoires prévoit des actions dans 4 secteurs d’activités, à savoir l’eau  et l’électricité, la santé, l’éducation et les pistes de desserte agricole.

 Dans son discours-programme devant l’Assemblée nationale,  le Premier Ministre avait prôné le développement à la base, en invitant chaque Congolais à avoir un toit et un champ dans son village. Le gouvernement matérialise ce projet émanant de la vision du chef de l’État : « le Peuple d’abord »,  en dotant les territoires de la RDC des infrastructures de base. Des moyens conséquents sont prévus dans le Budget 2022 pour des actions à impact visible inscrites dans ce programme salutaire pour les territoires de la RDC.

Cette année 2022, le gouvernement de la République, sous l’impulsion du président de la République est déterminé à tout mettre en œuvre pour concrétiser ce programme dont les échos en provenance des territoires pilotes sont déjà  favorables.

 Le Potentiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi