Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Vernissage de l’ouvrage « Droit et économie des finances publiques en RDC »

Partager :

SKE__cbus_0444220702LIVREDESERGEMAABE_mGlis

Écrit par Me Serge Maabe Muanyimi, assistant d’enseignement et actuellement à la tête de la direction provinciale de contrôle des marchés publics de Kinshasa, l’ouvrage « Droit et économie des finances publiques en RDC » met en exergue la quasi-totalité des thèmes généralement abordés dans les manuels des finances publiques. C’est le 1er vice-président du Sénat, Eddy Mundele, qui a procédé au vernissage dans une cérémonie organisée en présence des personnalités du monde scientifique et politique, à Congo fleuve hôtel par « Ishango », une startup center dont l’auteur du livre est co-fondateur.

Publié aux éditions « L’Harmattan » en septembre 2021 et préfacé par Jean-François Boudet, Maître de conférences en droit public à l’Université de Paris, l’ouvrage « Droit et économie des finances publiques en RDC » (780 pages) de Serge Maabe Muanyimi résumé par lui-même l’auteur, embrasse la quasi-totalité des thèmes généralement abordés dans les manuels des finances publiques, à savoir données générales sur les finances publiques, règles d’élaboration, de présentation, d’adoption, d’exécution, de contrôle et d’évaluation des finances publiques aussi bien à l’échelle du pouvoir central que des provinces ou des entités territoriales décentralisées.

Dans le fond, l’on note le lien étroit entre le marché financier et l’amélioration de la qualité des institutions et de la gouvernance. Il s’agit d’un lien qui a été mieux explicité par les professeurs Musila et Kaseshi. Dans une telle perception, le pays sera à même d’avoir un endettement soutenable.

Pour le député national Éric Tshikuma, l’ouvrage de Serge Maabe est une somme économique et vade me cum en matière des finances publiques en RDC. Car, explique-t-il, le contrôle politique des finances publiques, tel qu’indiqué dans le chapitre 4, permet aux organes délibérants de s’assurer que le bénéficiaire des crédits budgétaire respectent réellement les autorisations parlementaires et qu’ils rendent compte de leur gestion devant les représentants du corps social.

À la lecture d’Éric Tshikuma, il ressort que l’auteur a pris soin de rappeler les relations entre le principal et l’agent tout comme l’existence des asymétries d’informations et des conflits d’intérêts qui rendent légitime le contrôle du principal sur l’agent. Dans cette approche, le député Tshikuma estime que grâce à l’œil du Parlement sur le gouvernement, il est possible que le peuple garde son œil sur les élus, en sorte que la lisibilité et la visibilité politique rendent possible le passage d’une démocratie d’expression à une démocratie d’appropriation.

Et finalement dans son mot lors du vernissage, le n°2 du Sénat de la RDC, Eddy Mundela a invité les Congolais à s’approprier ce nouveau-né. Il s’est exprimé en ces termes : « Le fruit de tes réflexions contenu en plus de 700 pages est un travail costaud qui nous donne tous l’occasion de nous remettre en question. Je crois que la jeunesse a un rôle important à jouer dans ce pays, et il temps que cette jeunesse se relance et que chacun se prenne en charge. Le Congo a besoin de tout le monde. Fédérons nos forces et nos intelligences afin que la RDC se réveille pour une place de choix sur le continent ».

Passionné de la littérature, Serge Maabe Muanyimi est diplômé en Droit à l’Université de Kinshasa. Il est également diplômé en Sciences économiques de l’Université Protestante au Congo et diplômé en Science politique de l’Université Pédagogique Nationale, où il est assistant d’enseignement. Il est actuellement à la tête de la Direction provinciale de contrôle des marchés publics de Kinshasa et conseiller politique du pasteur Dodo Kamba, représentant de l’Église de réveil au Congo et président de la plateforme des confessions religieuses en RDC.

PM/François Kitoko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi