Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Affaires sociales : Mutinga préside la 1ère session ordinaire 2022 du comité de pilotage du budget PABEA-COLBALT

Le ministre Mutinga a insisté sur les volets prioritaires de ce projet, à savoir la réinsertion sociale de 14.850 enfants travaillant dans les mines de cobalt, la mise en place d’une base de données sur la situation des enfants dans les mines et sites miniers et l’installation du cadre de concertation permanent pour une meilleure mobilisation et utilisation des redevances sociétales prévues dans le code minier et le plaidoyer de haut niveau pour une chaine d’approvisionnement responsable des minerais du cobalt.

Partager :

ministre mutinga pbea

En présence des secrétaires généraux de l’Administration publique, des membres de l’unité de coordination du projet PABEA-Cobalt et des acteurs de la Société civile congolaise, le ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et Solidarité nationale, Modeste Mutinga, a présidé la première session ordinaire 2022 du projet PABEA-Cobalt, ce mercredi 9 mars dans la salle de réunion de Roméo Golf, à Gombe.

Occasion pour lui de rappeler aux uns et autres que le Projet PABEA-COBALT est financé à hauteur de 84 millions de dollars, soit 39,17 millions de dollars en don et 45,19 millions de dollars en prêt par le groupe de la Banque Africaine de Développement.

Ainsi, le ministre Mutinga a insisté sur les volets prioritaires de ce projet, à savoir la réinsertion sociale de 14.850 enfants travaillant dans les mines de cobalt, la mise en place d’une base de données sur la situation des enfants dans les mines et sites miniers et l’installation du cadre de concertation permanent pour une meilleure mobilisation et utilisation des redevances sociétales prévues dans le code minier et le plaidoyer de haut niveau pour une chaine d’approvisionnement responsable des minerais du cobalt.

Clairvoyant et fin connaisseur de la problématique des enfants dans les zones minières, Mutinga a invité tous les experts présents à cette cérémonie à tout mettre en œuvre pour que cette question du travail des enfants appartienne au passé. Les défis sont, certes, énormes, mais il faut tout faire pour sauver cette génération qui jouera un rôle prépondérant en vue du rayonnement du pays dans les prochains jours.

Dans cette même optique, le ministre des Affaires sociales a souligné le caractère stratégique du projet PABEA-Cobalt pour la RDC, d’autant plus qu’il constitue pour le gouvernement, un instrument efficace pour résoudre la problématique du travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement des minerais sur toute l’étendue de la République, en général, et dans les mines et sites de cobalt, en particulier.

Pour Mutinga, cela marque la réponse à la demande sociale de lutter efficacement contre la pauvreté tout en éradiquant les pires formes de travail des enfants dans les mines et les sites miniers artisanaux.

Note sur le projet PABEA-Cobalt !

En présidant cette rencontre capitale pour le gouvernement, le ministre des Affaires sociales a salué le progrès réalisé par l’unité de coordination du PABEA-Cobalt, à travers les opérations d’identification des bénéficiaires directs, notamment les enfants, leurs parents, les jeunes, les coopératives minières et agricoles, les structures œuvrant dans l’agrobusiness et celles travaillant dans la fourniture des matériaux locaux de construction.

Modeste Mutinga a salué l’engouement massif des bénéficiaires dont les premiers résultats renseignent un nombre important d’identifiés, soit 16.133 enfants, 7.977 et 10.221 parents.

Pour le ministre, ceci marque une performance au niveau de la mise en œuvre du projet. Conscient des défis de terrain, Modeste Mutinga a estimé qu’en sa qualité du président du comité de pilotage, il ne ménagera aucun effort pour mobiliser toutes les parties prenantes au projet et les acteurs indirects en vue de faciliter la réalisation des objectifs de ce projet et l’atteinte de ses indicateurs pour assurer sa contribution effective à la résolution durable de la problématique du travail des enfants dans les mines.

D’autre part, il convient de rappeler que 2022, est une année décisive pour le projet PABEA-Cobalt.

Pour ce faire, Modeste Mutinga a indiqué devant les experts que 2022 sera une année de la phase de croisière du projet PABEA-Cobalt, notamment par le lancement effectif des travaux de construction des centres de promotion de l’entreprenariat des jeunes en agrobusiness « CPEJAB », des ouvrages communautaires, scolaires et sanitaires prévues bau courant du premier semestre de l’année 2022.

À en croire Mutinga, il est aussi prévu au courant de cette même année, l’acquisition des équipements afférents aux CPEJAB, ouvrages adéquats des activités du projet au vue des attentes des bénéficiaires dans la zone d’intervention du projet.

Pour lui, ces avancées sont à capitaliser lors de la mission de la revue à mi-parcours du PABEA-Cobalt avec l’équipe de la Banque Africaine de Développement prévue durant la période du 14 au 19 mars 2022.

Raymond Luneko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi