Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Kinshasa : le Palu-aile Mayobo dénonce l’incursion du siège de Matete par les pro-Makiashi

Godefroid Mayobo considère désormais le camp Willy Makiashi comme un camp « ennemi » et non comme adversaire, après le sabotage dont a été victime le siège du parti cher à Antoine Gizenga par des jeunes animés d’une « agressivité incroyable ».

Partager :

kinshasa le palu aile mayobo dénonce l’incursion du siège de matete par les pro makiashi

Le secrétaire général, chef du Parti Lumumbiste Unifié (Palu), a conféré les militants, cadres et sympathisants du parti, le samedi 19 mars 2022 pour communiquer sur l’incursion « armée » des militants pro-Makiashi.

À cette occasion, le secrétaire général, chef du parti a relaté à l’attention des membres, cadres, sympathisants et militants l’assaut du siège du parti donné par les pro-Makiashi le 21 février dernier, avec un renfort de la Police, après avoir neutralisé les gardiens.

« Le 21 février entre 4h30-5 heures, ces gens sont venus ici avec des policiers munis d’un drôle document du parquet (réquisition d’information). Certains d’entre eux disent qu’ils sont venus déguerpir ; déguerpir qui à 4 heures ? Ici, c’est le siège du Palu. Ces gens sont entrés et se sont mis à voler, piller et brûler, même les documents du parti », a relaté le secrétaire général, chef du parti.

Godefroid Mayobo considère désormais le camp Willy Makiashi comme un camp « ennemi » et non comme adversaire, après le sabotage dont a été victime le siège du parti cher à Antoine Gizenga par des jeunes animés d’une « agressivité incroyable ».

palu aile mayobo denonce lincursion du siege de matete par les pro makiashi
Godefroid Mayobo, Secrétaire général, chef du Parti Lumumbiste Unifié (Palu)

« Après ce qu’ils ont fait, tout membre du Palu doit savoir qu’ils sont devenus des ennemis. Celui qui a voulu te tuer n’est pas un adversaire, moins encore un ami, mais un ennemi. Les Français disent : « Une fois, ça va ; deux fois, c’est beaucoup ; trois fois c’est trop ».

Derrière cette incursion des pro-Makiashi, le Palu voit des forces obscures motivées par la soif de déstabiliser le plus vieux parti politique de la RDC et s’engager désormais à protéger ce « patrimoine » légué par Antoine Gizenga et Patrice-Emery Lumumba.

« (…) il fallait bien qu’on informe nos militants afin qu’ils sachent à qui nous avons affaire. Nous allons nous battre pour défendre notre parti, parce que c’est le seul patrimoine national. Voilà pourquoi nous avons informé à notre base afin qu’elle soit prête pour la bataille qui a commencé aujourd’hui », a ajouté Célestin Ngoma, secrétaire permanent et porte-parole du Palu.

La situation actuelle que traverse n’affecte pas ses objectifs. Dans le cadre de son décollage, le chargé de mobilisation du Palu a annoncé la réouverture des antennes afin de matérialiser son slogan « pas une rue sans le Palu ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi