Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

RDC : Les élus provinciaux, sentinelles du développement de 145 territoires 

Une première dans l’histoire de la RDC depuis son indépendance en 1960. La mise en place d’un programme spécifique pour le développement des 145 territoires (PDL-145 T) que compte le pays. Ainsi, près de 750 membres des assemblées provinciales se retrouvent dans la capitale, Kinshasa. Les élus provinciaux répondent à l’invitation du gouvernement central dans le cadre de l’atelier de sensibilisation et d’appropriation de ce programme organisé du 19 au 20 mars. Félix Tshisekedi qui a lancé ces assises au Palais du peuple à Kinshasa, samedi 19 mars, a défini ce programme comme étant une approche de développement centrée sur le monde rural, visant à réduire la pauvreté et les inégalités sociales. Le président de la République s’assigne, à cet effet, un objectif, mieux, un défi à relever : inverser la courbe actuelle qui montre que 70 % de la population congolaise vit en dessous du seuil de la pauvreté et la majorité de cette population vit en milieu rural. Avec un budget de 1,6 milliards USD mobilisés par le gouvernement central et les partenaires traditionnels du pays, le PDL-145 T va porter sur quatre domaines phares d’intervention, à savoir les infrastructures, la redynamisation des économies locales, le renforcement de la gouvernance locale et le développement d'un système de partage d'informations.

Partager :

rdc les elus provinciaux sentinelles du developpement de 145 territoires

Pour la première fois depuis l’institution des assemblées provinciales en République démocratique du Congo, tous les députés provinciaux des 26 provinces se réunissent à Kinshasa à l’initiative du président de la République, Félix Tshisekedi.

Près de 750 élus provinciaux ont participé, samedi 19 et dimanche 20 mars, au séminaire d’information, de sensibilisation et d’appropriation du Programme de développement local des 145 territoires de la RDC (PDL-145 T).

Deux temps forts ont marqué la cérémonie d’ouverture : les allocutions respectives du Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde et le discours d’ouverture du président de la république, Félix Tshisekedi.

Dans son mot de bienvenue, le chef du gouvernement a rappelé que le PDL-145 T résulte de la volonté politique du chef de l’État de vaincre la pauvreté et réduire les inégalités entre les milieux ruraux et urbains de la RDC.

Avec un budget de 1,6 milliards USD mobilisés par le gouvernement central et les partenaires traditionnels du pays, le PDL-145 T s’articule autour des quatre grands domaines d’intervention dont les infrastructures, la redynamisation des économies locales, le renforcement de la gouvernance locale et le développement d’un système de partage d’informations, a précisé le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

Dans son discours d’ouverture du séminaire, le chef de l’État a brièvement expliqué ce projet qu’il a défini comme étant une approche de développement centrée sur le monde rural visant à réduire la pauvreté et les inégalités sociales.

À travers ce programme, le président Tshisekedi veut inverser la courbe actuelle qui montre que 70 % de la population congolaise vit en dessous du seuil de la pauvreté et la majorité de cette population vit en milieu rural.

Le chef de l’État a lancé un appel à l’appropriation de ce projet à l’endroit des participants dont la réussite, a-t-il martelé, est tributaire de la stabilité des institutions provinciales.

rdc les elus provinciaux sentinelles du developpement de 145 territoires felix tshisekedi
Félix Tshisekedi Tshilombo, président de la République Démocratique du Congo (RDC)

Une initiative à pérenniser

En réaction, les élus provinciaux apprécient l’initiative tout en appelant, à son tour, le gouvernement à asseoir une politique claire de redistribution des richesses du pays.

Pour le député provincial Kubi, élu du territoire de Moanda au Kongo Central, le chef de l’État a vu très loin, en initiant cet échange avec les élus locaux. « Cette idée constitue une relance en ce qui concerne le développement des territoires et le vœu est que l’initiative soit pérennisée pour plus de justice », a-t-il déclaré.

De son côté, Stéphane Muanda, député provincial de l’Assemblée du Kasaï Central, estime que la participation des élus provinciaux partira de leur mission régalienne de contrôle. Comme pour dire que ce programme sera contrôlé au niveau des agences d’exécution qui seront mises en place.

Le programme spécifique pour le développement des 145 territoires avait été lancé officiellement par le Premier ministre Sama Lukonde, le 9 octobre 2021, à la mission catholique de Lonzo, située à 40 km de Kenge, chef-lieu de la province du Kwango.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi