Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Kinshasa : Huit jours après son enlèvement, Alphonsine Lufuta retrouvée morte

Portée disparue, depuis le mardi 8 mars, Mme Alphonsine Lufuta Ngalula a été retrouvée morte, le dimanche 13 mars. Son corps sans vie dans un état de décomposition a été découvert dans la maison de M. Serge Bakajika, située sur l’avenue de Rwakading, dans la commune de Kinshasa.

Partager :

alphonsine retrouvee morte

Le 8 mars, date consacrée, chaque année, à la célébration de la Journée internationale des droits des femmes, n’a pas été porte-bonheur pour Mme Alphonsine Lufuta Ngalula. Car, son corps sans vie a été retrouvé en état de composition très avancée, dans la maison de M. Serge Bakajika, son ravisseur, située au n°135, avenue Rwakading, dans la commune de Kinshasa. Cela, quelques jours après qu’elle était portée disparue, depuis, le 8 mars 2022.   

Selon des témoignages recueillis sur place, dans la soirée du 8 mars, Serge Bakajikaba avait battue Alphonsine Lufuta à mort et emballé le corps  sans vie de la victime dans un sac avant de l’enfuir dans son matelas. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le tortionnaire n’avait pas quitté le lieu du drame, après son forfait. Au contraire, sans aucun remord, il a passé nuit avec ce corps sans vie pendant 5 jours.

Mais, le dimanche 13 mars 2022, les odeurs nauséabondes de ce corps sans vie ont alerté les chrétiens de l’église se trouvant dans la parcelle. N’étant plus à mesure de tenir les cultes, le pasteur de cette église a voulu s’enquérir de la situation auprès de l’incriminé. Cependant, Serge Bakajikaba a laissé entendre que ces odeurs nauséabondes ont été dégagées par le cadavre de sa chienne qu’il avait abattu et cherché de quelle manière à l’enterrer.

Après avoir suspecté le comportement de son interlocuteur, cet homme de Dieu s’était rendu auprès d’un sous-commissariat de la police nationale congolaise pour dénoncer ce forfait.

Arrivés sur place en compagnie des agents de la Croix-Rouge, des éléments de la police ont trouvé la porte du suspect fermée. Ils étaient obligés de forcer la porte de la maison de l’incriminé étant donné que ce dernier refusait de la leur ouvrir.  A l’intérieur, ils ont été surpris de découvrir un corps en décomposition d’une jeune fille.

D’après les agents de la Croix-Rouge de la maison communale de Kinshasa dépêchés sur le lieu du crime, ce corps sans vie serait celui de Mme Alphonsine Lufuta Ngalula.

Interrogé sur place, le bourreau est passé aux aveux affirmant qu’il lui avait administré des coups qui avaient conduit sa victime à mort.

Selon certaines sources proches du dossier, la victime serait la petite amie de ce hors-la-loi. Pour l’heure, Serge Bakajika serait entre les mains de la police.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi