Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Nord-Kivu : La conférence internationale sur la gestion des volcans recommande l’amélioration des conditions de travail du personnel de l’OVG

Du 19 au 21 mars s'est tenue la première conférence internationale sur la gestion des volcans des Virunga à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Axé sur la surveillance et la gestion des risques volcaniques dans la région des Virunga, ce forum a réuni une centaine de participants venus de quatre coins de la République démocratique du Congo et des pays étrangers.

Partager :

img 20220321 wa0029

La meilleure surveillance et gestion des risques des volcans passent essentiellement par la bonne prise en charge du personnel de l’OVG. C’est la recommandation la plus importante formulée par la première conférence internationale sur la gestion des volcans des Virunga.

Du 19 au 21 mars s’est tenue la première conférence internationale sur la gestion des volcans des Virunga à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Axé sur la surveillance et la gestion des risques volcaniques dans la région des Virunga, ce forum a réuni une centaine de participants venus de quatre coins de la République démocratique du Congo et des pays étrangers.

Au cours de ces assises, 30 exposés scientifiques et techniques sur la question des éruptions volcaniques ont été animés par des experts nationaux et étrangers ; 4 panels et groupes de travail ont été mis en place. Ce forum a formulé une recommandation jugée essentielle, celle qui vise l’amélioration des conditions de travail du personnel de l’Observatoire volcanologique de Goma pour une meilleure surveillance des mouvements sismiques et volcanologiques dans les Virunga.

Désiré Kasongo, syndicaliste au sein de l’OVG, a souligné que la meilleure surveillance et gestion des risques des volcans passent essentiellement par la bonne prise en charge du personnel de l’OVG.

psx 20220320 122224

« Nous recommandons aux autorités de tutelle de mécaniser le personnel de l’OVG pour leur prise en charge complète. La plupart des agents ne sont pas mécanisés. Nous recommandons par la même occasion le paiement des arriérés de prime institutionnelle qui accumule du retard de plusieurs années. Nous sollicitons aussi l’octroi des bourses d’études à l’étranger au bénéfice du personnel de l’OVG pour leur permettre de mieux utiliser les matériels modernes. Que l’État exonère aussi l’OVG de différentes taxes et impôts sur l’importation des matériels qui viennent de l’étranger », a recommandé Désiré Kasongo, au nom des participants.

Jean-Romuald Ekuka Lipopo, vice-gouverneur de la province du Nord-Kivu, a, de son côté, appelé à la matérialisation de la recommandation afin que la gestion des risques de prochaines éruptions soit efficace.

« Nous devons nous approprier aussi le plan de contingence proposé pour mieux sécuriser Goma et ses environs », a-t-il ajouté.

José Mpanda, ministre en charge de la Recherche scientifique et Innovation technologique, qui a clôturé la première conférence internationale sur la gestion des volcans des Virunga, a promis de faire sienne cette recommandation des participants.

« Cette question d’amélioration des conditions de travail du personnel de l’OVG qui reste une question pertinente sera présentée au gouvernement de la République pour des solutions urgentes. Nous allons procéder aussi à la création d’un Comité national des volcanologues pour des suivis minutieux et réguliers sur des aspects techniques”, a conclu le ministre de la Recherche scientifique et Innovation technologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi