Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Défi du reboisement en RDC : le Fonds forestier national suscite une lueur d’espoir

Tout est mis en œuvre, malgré les menaces de tous genres, pour que la RDC préserve son couvert forestier. Le Fonds forestier national (FFN), avec à sa tête, le Directeur général Honoré Mulumba Kalala, s’y attèle. Dans son rôle d’assurer le financement des opérations de reboisement et d’aménagement forestiers, le FFN accompagne déjà plusieurs initiatives des associations, à l’instar de la ferme « EELAM » située dans la commune de Maluku. Cet espace de 10 hectares est déjà parsemé de jeunes plantations d’acacias qui pourront naturellement favoriser la pleine restauration écologique dans cette partie de la capitale.

Partager :

img 20220329 wa0005

Imperturbable face aux différentes campagnes de dénigrement contre sa personne, le Dg du FFN, Honoré Mulumba reste droit dans ses bottes, travaille inlassablement à la promotion cet établissement public et ainsi le replacer en tant que pilier national du reboisement en République Démocratique du Congo.

C’est dans cette dynamique qu’il finance les différents projets accompagnateurs du Programme du chef de l’Etat, dénommée « Jardins scolaires pour un milliard d’arbres à l’horizon 2023 ».

La ferme de l’asbl « EELAM » du pasteur Crispin Kabeya, située dans la commune de Maluku, au quartier « Ndaku ya Pembe », est une illustration parmi tant d’autres initiatives financées par le FFN à Kinshasa.
D’une superficie de 10 hectares, la ferme « EELAM », financée à hauteur de quinze mille dollars américains, connaît déjà une transformation sur son aire. Plusieurs jeunes plantes, notamment des acacias, parsèment cet espace. Des plantations qui seront dans les prochains jours, de véritables usines de dépollution de l’eau, du sol et de l’air.

À voir de près, le FFN est bien conscient de ses défis. Acteur majeur dans la gestion durable des écosystèmes forestiers et bras séculier du gouvernement en matière de financement des projets de reconstitution du capital forestier, le FFN mise davantage sur des réserves en termes d’investissement pour le reboisement. Il s’agit d’un défi réel visant à placer la RDC dans la catégorie de bons élèves du reboisement sur le continent. C’est ainsi que le Dg Honoré Mulumba porte à bras-le-corps toutes initiatives qui visent à reboiser, avec espoir que les prochaines décennies verront croître de nombreux arbres en RDC.

Comments 2

  1. Avatar Blandine Masaka says:

    Comment obtenir le fonds de reboisement je faire le reboisement au Congo central

  2. Avatar Blandine Masaka says:

    J’ai déjà mes arbres au kongo central je manque de moyen pour faire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi