Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Incursion du M23 : le ministre de la Défense interpellé à l’Assemblée nationale

Le ministre de la Défense nationale et Anciens combattants, Gilbert Kabanda, doit s’expliquer devant les députés nationaux autour de la récente incursion du mouvement rebelle M23 menée dans les localités de Tshanzu et Runyonyi dans le territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu. Le député Munubo veut obtenir du ministre Kabanda des explications claires sur la résurgence du mouvement rebelle M23 et des solutions pour mettre fin aux nouvelles attaques de ce mouvement rebelle.

Partager :

images (29)

Une question orale avec débat adressée au ministre de la Défense nationale et Anciens combattants, a été déposé, le lundi 28 mars, au bureau de l’Assemblée nationale. C’est une initiative de contrôle parlementaire du député national Juvénal Munubo qui attend du ministre Gilbert Kabanda des explications claires sur les récentes attaques des rebelles M23 sur les positions des FARDC à Tshanzu et Runyonyi.

Le député national estime qu’il est grand temps qu’une solution définitive soit trouvée à cette situation.

Le député Munubo justifie son initiative de contrôle parlementaire par la résurgence des affrontements de M23 dans la province du Nord-Kivu, particulièrement dans territoire de Rutshuru.

Au regard de nouvelles attaques, Juvénal Munubo voudrait donc obtenir des réponses claires, notamment sur la résurgence du mouvement rebelle M23 et la solution envisagée pour mettre fin aux nouvelles attaques de ce mouvement rebelle.

« J’ai estimé que c’était opportun d’inviter le ministre de la Défense à l’Assemblée nationale. J’ai déposé aujourd’hui (NDLR lundi 28 mars) une question orale avec débat conformément à la Constitution et au règlement intérieur de l’Assemblée nationale pour qu’il nous dise d’abord s’il confirme ces affrontements, mais pourquoi une rébellion qui était officiellement déclarée défaite en 2013 puisse être résurgence. Et puis, je vais être curieux de savoir quelles sont les solutions envisagées pour y mettre fin parce qu’on ne peut vivre des incursions répétitives, des attaques répétitives de ce mouvement rebelle », a-t-il déclaré après avoir rempli don devoir.

Déclarer la guerre au Rwanda !

Mais seulement, les rebelles M23 dans leur besogne ont bénéficié de l’appui de l’armée rwandaise. D’où la question qui est sur toutes les lèvres : la RDC irait-elle jusqu’à déclarer ouvertement la guerre au régime rwandais ?

Juvénal Munubo a, pour sa part, estimé que tout doit se faire conformément à la constitution.

images 30
Le député national Juvénal Munubo

« La 1ère étape, c’est d’abord écouter à la représentation nationale le gouvernement à travers le ministre qui a en charge la défense du territoire national. Déclarer la guerre, c’est aussi une possibilité qui peut être envisagée évidemment pour recouvrer la paix, car il n’y a pas que l’état d’urgence, l’état de siège. Parmi les situations exceptionnelles, il y a encore la guerre. Nous n’en sommes pas encore là, car avant la déclaration de la guerre, il faut l’autorisation de l’Assemblée nationale ; il faut une ordonnance délibérée en conseil des ministres et, bien entendu, tout dépendra de l’analyse du gouvernement et celle qui sera faite par l’Assemblée nationale à l’issue des explications fournies par le gouvernement », a-t-il suggéré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi