Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Kinshasa abrite la 44ème réunion des chefs de police de l’Afrique de l’Est

En séance de travail depuis hier mardi à Kinshasa, le Conseil des chefs de police de l’Afrique de l’Est (EAPCCO) dresse l’état des lieux de lutte contre la criminalité transnationale sous toutes ses formes, transfrontalière et le terrorisme dans la région.

Partager :

img 20220330 wa0016

Le commissaire général de la Police nationale congolaise (PNC) et président en exercice du Conseil des chefs de Police de l’Afrique de l’Est (EAPCCO), Dieudonné Amuli, a présidé, hier mardi 29 mars 2022 à Kinshasa, la cérémonie d’ouverture des travaux de la 44ème réunion du Comité permanent de coordination.

Plusieurs autorités et partenaires techniques de cette organisation prennent part à ces travaux qui se clôturent ce mercredi 31 mars.

À en croire le Commissaire général Amuli, le chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi accorde une importance particulière à la lutte contre la criminalité transnationale sous toutes ses formes, transfrontalière et le terrorisme. Ainsi, il a mobilisé le gouvernement congolais pour que la tenue des assises régionales de cette structure dans le pays connaisse un succès indéniable.

Il a fait remarquer l’une des missions du Comité permanent de coordination prévue dans la constitution de l’EAPCCO, est de concevoir des stratégies de lutte contre toutes les formes de criminalité dans la région et d’entrevoir des mécanismes opérationnels y afférents.

Succès de l’EAPCCO

En dépit de la crise sanitaire mondiale générée par la Covid-19, cette organisation s’est montrée résiliente et continue de faire face avec succès aux différents défis lui assignés par sa constitution, s’est-il réjoui. Avant d’en énumérer quelques-uns, à savoir la mise en déroute des attaques terroristes planifiées et l’arrestation de plusieurs suspects. Il y a également la saisie de plusieurs drogues et stupéfiants, la libération des victimes de l’exploitation du trafic des êtres humains, la saisie de plusieurs objets provenant de l’exploitation des espèces protégées de la faune et de la flore; ainsi que les poursuites judiciaires contre leurs auteurs et complices menées avec succès.

Toutefois, il a regretté du fait que la Covid-19 ait entrainé la restriction des mouvements, les mesures de confinement, les politiques de télétravail qui ont accru une dépendance aux services en ligne dans les domaines bancaire, commercial, éducationnel, communicationnel et autres.
Pour lui, ce mode de vie expose leurs utilisateurs à travers le monde aux fraudeurs, escrocs et autres délinquants de tous genres.

« Notre région n’en est pas épargnée », a-t-il alerté. Avant d’indiquer que dans ce type d’infractions en ligne, le champ de prédilection du criminel comprend les actes de violence sexuelle, d’abus sexuels sur enfants, de distribution de matériel pornographique, d’interceptions de transactions bancaires, commerciales et autres.

Le Commissaire général de la PNC a également fait savoir qu’il y a une utilisation accrue de logiciels malveillants, perturbateurs, ciblant les infrastructures sensibles, stratégiques et d’autres institutions tant publiques que privées.
Au regard de ce qui précède, il en appelle au renforcement des mesures de cybercriminalité et de cybersécurité.

Raison pour laquelle, le Commissaire général Amuli estime nécessaire de lutter contre l’augmentation croissante des produits contrefaits dans le secteur médical, alimentaire et de protection individuelle. Pour lui, son organisation ne peut éluder la question du terrorisme qui reste la menace la plus prégnante dans le monde en général et dans la région en particulier. Ainsi, il a invité les sous-commissions à veiller à la matérialisation de diverses initiatives projetées par l’EAPCCO, à travers son secrétariat, en collaboration avec les partenaires de coopération, en termes de formation, des opérations conjointes, dont leur soutien est inestimable dans la lutte contre les crimes transfrontaliers qui sont encore dans un stade prématuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi