Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Lutte contre la fraude minière au Nord-Kivu : Thomas Idolwa sensibilise les agents de contrôle à la barrière de Mubambiro

Partager :

dir prov du saemape thomas idolwa

Le directeur provincial du Service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation minière artisanale et à petite échelle (SAEMAPE) au Nord-Kivu, Thomas Idolwa, a exprimé sa détermination de lutter contre la fraude minière en vue de la maximisation des recettes au Trésor public. C’est dans ce cadre qu’il a effectué, le weekd-end dernier, une descente sur le terrain. C’était au poste de contrôle de la barrière de Mubambiro située à une vingtaine de km de la ville de Goma. Le poste de Mubambiro est en principe le lieu de passage pour la traçabilité des minerais en provenance des territoires de Walikale et Masisi. Mais en réalité, ce travail de traçabilité des minerais à Mubambiro est buté aux stratégies de fraude développées par les trafiquants illégaux. Ces derniers, pour échapper au contrôle et à la traçabilité normale, passent par d’autres contours.

Dans un tel constat amer faisant perdre au Trésor public congolais des moyens qui profitent à cet effet à certains pays voisins receveurs frauduleux des minerais congolais, Ir. Thomas Idolwa appelle les agents contrôleurs de ce poste à la vigilance tous azimuts. Tout est également question de patriotisme afin de mettre en place des stratégies efficaces pour barrer la route aux fraudeurs.

« Je suis venu sensibiliser les agents de contrôle qui travaillent à la barrière de Mubambiro. Les fraudeurs qui sont les voleurs des minerais ont développé des stratégies de vol. Les enquêtes démontrent que ces fraudeurs stockent les minerais dans des maisons des particuliers à la cité de Sake dans le Masisi pour les faire échapper par après du contrôle normal en utilisant même nuitamment des voies illégales pour les évacuer dans des pays voisins de la RDC qui se déclarent producteurs des minerais alors que leur sous-sol est pauvre. Ils empruntent même la voie lacustre d’où une mobilisation tous azimuts et un éveil stratégique pour mettre fin à ce trafic illégal des minerais », a fait savoir le directeur provincial du SAEMAPE-Nord-Kivu.

Selon lui, certains noms de ces fraudeurs sont connus des services compétents. C’est ainsi que les numéros d’immatriculation des véhicules qu’ils utilisent pour transporter ces minerais volés sont transmis aux agents contrôleurs.

Faisant d’une pierre deux coups, Thomas Idolwa et son équipe ont visité une structure de traitement des minerais de la catégorie A à la cité de Sake appartenant à la société Mining Trade Compagny qui sera opérationnelle dans les prochains jours. Ils ont également inspecté la barrière de Rutoboko. Des initiatives qui illustrent sa détermination à matérialiser l’objectif de « zéro cas de fraude minière au Nord-Kivu » en droite ligne à la politique du gouverneur militaire du Nord-Kivu , le Lieutenant-Général Constant Ndima Kongba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi