Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

RDC- Assemblée nationale : l’interpellation d’Aselo débouche sur des recommandations

Le VPM de l'intérieur Daniel Aselo s’en est tiré à bon compte, à cause de son humilité et son mea culpa fait devant les élus nationaux. Cette initiative a débouché sur des recommandations formulées par l’auteur de la question orale avec débat.

Partager :

images (48)

La séance plénière de ce vendredi 1er avril 2022 est consacrée essentiellement aux réponses du VPM de l’Intérieur Daniel Aselo aux préoccupations soulevées par les députés nationaux au cours de la plénière du mercredi 30 mars relative à la question orale avec débat lui adressée par le député Jean-Pierre Kayembe sur sa gestion tendancieuse des conflits en provinces et ses relations avec les institutions provinciales.

Il faut dire que le VPM s’en est tiré à bon compte, à cause de son humilité et son mea culpa fait devant les élus nationaux. Cette initiative a débouché sur des recommandations formulées par l’auteur de la question orale avec débat.

Entre autres, le député Jean-Pierre Kayembe a recommandé au VPM d’assurer l’itinérance dans les provinces pour palper du doigt les réalités de terrain ; de cesser les immixtions intempestives dans la gestion des provinces en les laissant fonctionner conformément aux lois de la République ; proposer au conseil des ministres et au chef de l’Etat la mise en situation spéciale la province du Sankuru où sévit la milice, avec la nomination d’un gouverneur non-originaire, un commissaire spécial secondé par des adjoints pour gérer la province jusqu’aux élections prochaines ; libérer la province du Nord-Ubangi en mettant fin à la situation provisoire qui retarde son développement et demander à la Ceni d’organiser l’élection du gouverneur pour mettre fin à des tensions qui sévissent dans ce coin de la République ; tenir compte des recommandations sécuritaires faites par les députés à l’occasion de leurs vacances parlementaires…

Il faut relever que le VPM Daniel Aselo a regroupé ses réponses en quelques axes dont la gouvernance des provinces ; la police, la sécurité et l’ordre public ; la territoriale et la décentralisation ainsi que les conflits fonciers et coutumiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi