Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

RDC -Parlement : Une délégation de FAO RDC discute avec Mboso de la mise en place de l’Alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Le représentant résident s'est fait accompagner des délégation des parlementaires du Gabon et du Congo-Brazzaville, pays qui disposent déjà de ces alliances et qui se retrouvent à Kinshasa pour appuyer le Parlement de la RDC à mettre en place cette alliance parlementaire.

Partager :

fao assemblée nationale

Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga, a reçu en audience ce lundi 4 avril en son cabinet de travail une importante délégation conduite par M. Aristide Ongone Obole, représentant résident de la FAO /RDC. Il était accompagné du vice-président/ sénateur du Congo-Brazzaville, Mboudo Nesa Alphonse et du secrétaire général du réseau de l’Alliance parlementaire de la CEEAC, Jr Nzambe Mombo.

Au sortir de l’audience, le représentant résident de la FAO/RDC s’est exprimé en ces termes : “Se retrouver à l’Assemblée nationale n’a jamais été une coïncidence. C’est une rencontre qui a été prévu de la longues dates. J’ai dû rencontrer à plusieurs reprises l’honorable président de l’Assemblée nationale pour préparer cette rencontre où il a été question, sur requête du gouvernement de la RDC, de mette en place en RDC l’Alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, qui est fonctionnelle dans les autres pays de la sous-région de la CEEAC”.

Cette alliance, a-t-il ajouté, devra se mettre en place cette semaine. C’est pour cette raison que le représentant résident s’est fait accompagner des délégation des
parlementaires du Gabon et du Congo-Brazzaville, pays qui disposent déjà de ces alliances et qui se retrouvent à Kinshasa pour appuyer le Parlement de la RDC à mettre en place cette alliance parlementaire.

C’est donc avec grand intérêt que le speaker de Mboso les a reçus. Cette semaine, avant la mise en place de cette alliance, il est question de mener un certain nombre de rencontres, d’initier une série de formations, pour qu’au finish, on ait l’alliance parlementaire de la RDC.

Etant donné que la situation de la sécurité alimentaire en RDC est catastrophique, et la RDC n’est pas le seul pays de la sous région dans cette situation, la délégation a estimé que le gouvernement seul ne parviendra pas à accorder l’importance et les moyens nécessaires à mettre en place l’Alliance parlementaire, raison pour laquelle les parlementaires doivent s’impliquer pour que ce secteur qui connait beaucoup de péripéties en RDC puisse démarrer avec l’appui des parlementaires.

“C’est le rôle des parlementaires, eux qui sont capables de faire sur l’allocation des budgets conséquents à certains secteurs. Et le secteur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle doit avoir l’appui des parlementaires. Nous sommes ici sur invitation des présidents de deux Chambres du Parlement. C’est dire que les deux parlements sont entièrement engagés dans le processus”, s’est réjoui par ailleurs le représentant résident de la FAO RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi