Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Déchéance de J-M Kalumba : le groupe Socimex s’insurge contre l’intox sur l’implication de son CEO

Dans un communiqué signé, mardi 5 avril, par son coordonnateur, Donatien Tshimweneka, le Groupe Socimex apporte un éclairage mettant à nue les intox distillées.

Partager :

images (58)

Dans un élan de travail avec perspicacité et réalisme sur ses activités d’ordre commercial en République démocratique du Congo, le Groupe Socimex, créé depuis 1982, tient à son image de marque. C’est ainsi qu’il a donné de la voix pour rejeter des allégations mensongères qui circulent ces derniers jours sur les réseaux sociaux et dans certains médias faisant état de l’implication de M. Ibrahim Issaoui, son CEO, dans la déchéance du ministre de l’Économie nationale, consécutive à l’adoption par l’Assemblée nationale d’une motion de défiance à son encontre.
Dans un communiqué signé, mardi 5 avril, par son coordonnateur, Donatien Tshimweneka, le Groupe Socimex apporte un éclairage mettant à nue les intox distillées.

« M. Ibrahim Issaoui est un opérateur économique établi en République démocratique du Congo depuis 40 ans. Il est à la tête d’un groupe d’entreprises (Groupe Socimex), affiliées à la Fédération des entreprises du Congo (FEC) où il assume les fonctions de vice-président national. Le Groupe Socimex emploie, à ce jour, plus de 2 000 citoyens congolais. Il exerce ses activités dans le respect des lois et règlements de la République démocratique du Congo et paie ses impôts et taxes au Trésor public. M. Ibrahim Issaoui n’exerce aucune activité politique ni en République démocratique du Congo, son pays d’adoption, ni au Liban, son pays d’origine. Le Groupe Socimex s’insurge contre cette méchante campagne visant à attribuer à son CEO la paternité de la déchéance de M. le ministre de l’Économie nationale. L’opinion nationale sait pertinemment bien qu’une telle initiative relève des prérogatives constitutionnelles des honorables députés. Penser autrement serait faire insulte à la représentation nationale. Le Groupe Socimex proteste énergiquement contre l’insidieux raccourci d’utiliser les origines libanaises de son CEO pour le lier à une certaine organisation. Le Groupe Socimex fustige une telle stigmatisation injuste, basée sur des allégations fausses et infondées. Il met en garde contre toute initiative de concurrence déloyale qui serait à l’origine de ces attaques nuisibles. M. Ibrahim Issaoui se réserve le droit de saisir les instances judiciaires compétentes contre les auteurs de ces actes qui portent gravement atteinte à son honneur, à sa dignité ainsi qu’à ses droits en tant que citoyen ayant choisi la République démocratique du Congo comme seconde patrie », note-t-on dans son communiqué.

Il sied de souligner qu’aujourd’hui, l’entreprise est considérée comme le premier groupe privé congolais dans l’agro-industrie, agroalimentaire, hydrocarbures et dans la grande distribution, au regard de son succès remporté grâce à la diversité et à la qualité de ses produits sur le marché. Et son CEO est et reste un homme d’action, qui travaille avec passion depuis plus de trois décennies en RDC, ce qui fait de lui, un homme d’affaires intègre, reconnu par ses pairs, et qui contribue efficacement au développement de la RDC et qui la considère comme sa seconde patrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi