Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

RDC-Congo Brazza : les travaux de Kinshasa débouchent sur la mise en place de l’Alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en RDC

Partager :

img 20220409 wa0027

Au terme de l’atelier de sensibilisation des parlementaires de la RDC à l’élaboration des textes statutaires et le lancement de l’Alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en RDC, M. Jean-René Zamba, secrétaire général de l’Alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle de l’Afrique centrale, a fait, le vendredi 8 avril, le point des travaux de Kinshasa avec l’honorable Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga en son cabinet de travail du Palais du peuple.

Au sortir de cet échange avec le speaker de la Chambre basse du Parlement congolais est exprimé en ces termes :
“Lors de notre rencontre il y a moins d’une semaine, je vous annonçais que nous sommes venus en RDC pour installer l”Alliance des parlementaires qu’on a la chance d’avoir dans les deux Chambres ( Assemblée nationale et Sénat)”.

De son point de vue, l’alliance est aujourd’hui un mode opératoire des parlementaires pour booster l’action gouvernementale en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Le secrétaire général Zamba, Jean-René se réjouit du résultat obtenu en un laps de temps au terme des travaux de Kinshasa.

“Nous sommes parvenus, au bout de trois jours de travail, à obtenir le consensus des chefs qui sont les présidents de deux Chambres. Au moment où nous clôturons cette activité, nous avons déjà la décision qui crée l’alliance de la RDC. C’est un motif de satisfaction en tant que chef de mission. Nous avons l’adhésion des collègues, alors qu’à notre arrivée, ceci était comme une vue d’esprit. Au moment où nous nous apprêtons à quitter la RDC, nous avons le sentiment que certains de nos collègues ont pu décrypter et sont au fait de l’existence de l’Alliance par rapport à la prochaine feuille de route qu’ils vont eux-mêmes mettre en place. Nous avons déjà des textes statutaires qui vont permettre à cette alliance de fonctionner dignement et de manière durable. En tant que chef de mission, je puis vous dire que j’ai atteint mon objectif pour, entre autres raisons essentielles, pendant la restitution des travaux des commissions, les parlementaires se sont sentis intéressés pour poser pour poser les problèmes majeurs existentiels de communiqués pour lesquels ils ont le mandat”, a-t-il déclaré en substance.

Pour ce qui est de la mise en place des structures de l’Alliance, le secrétariat général laisse cette tâche à la discrétion des présidents de deux Chambres.
“Le comité à mettre en place est à la discrétion de deux présidents. Ne siègent à ce comité que ceux qui ont le mandat de député ou sénateur, à la seule différence que tout parlementaire est de droit membre de l’Alliance”, a-t-il précisé par ailleurs.

De son côté, la députée nationale Annie Mombunza, porteuse de l’alliance de la RDC, s’est estimée heureuse de l’aboutissement de ce processus qui a captivé ses énergies. Et ce, conformément à l’article 47 de la Constitution qui reconnaît à tout Congolais le droit de bien manger et une alimentation équilibrée.
” Par cet exercice, les parlementaires congolais ont convenu de créer l”Alliance pour finalement reconnaître au peuple congolais ses droits à la bonne alimentation. Cela étonne qu’un pays comme la RDC, avec toutes les potentialités, dispose d’un stock de plus de 27 millions de personnes souffrant de malnutrition. C’est grave et incompréhensible! Les parlementaires ont décidé de faire de ce projet leur cheval de bataille pour garantir à tous les Congolais la sécurité alimentaire et nutritionnelle”, s’est félicitée la députée Mombunza.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi