Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Meurtre de Patrick Lyoya aux USA : Joe Biden appelé à s’investir pour que justice soit faite

Partager :

images (93)

La Coalition citoyenne pour le Congo (CCC) exhorte le président des Etats-Unis d’Amérique (USA), Joe Biden, à s’investir « personnellement » pour que la justice soit faite et le rétablissement de la mémoire du Congolais Patrick Lyoya abattu par un policier.

Dans une lettre ouverte écrite par le président de la Coalition citoyenne pour le Congo (CCC), Richie Lontulungu dont une copie est parvenue à notre Rédaction, adressée au président Joe Biden, il est évoqué l’indignation d’un crime passible de crime contre l’humanité dont un policier américain serait auteur contre un Congolais. « Le meurtre brutal de Patrick Lyoya, originaire de la République Démocratique du Congo ” RDC”, par un policier, constitue un crime contre l’humanité et une atteinte grave aux droits de l’Homme. L’agent de police a fait un usage abusif, excessif et disproportionné de la force. Le fait que sa camera corporelle soit éteinte à 8h14 pour être allumée de nouveau à 8h21 après le drame démontre clairement les intentions de l’agent de mettre fin à la vie de Patrick Lyola », peut-on lire dans ce document.

A en croire Richie Lontulungu, « cet agent de police a fait l’usage abusif et inutile de la force, car ce dernier était en possession de la voiture de Patrick et il savait où il habitait. Même s’il avait pris la fuite, Patrick serait toujours appréhendé par la police. Il n’était pas armé et ne représentait aucun danger pour la vie du policier pour se faire tuer de la sorte. Nous sommes contre le fait que vous ayez décidé d’envoyer ce policier fautif en congé payé. Nous exigeons son arrestation immédiate. Nous demandons justice pour rétablir la mémoire de Patrick Lyola », a écrit le président de la Coalition citoyenne pour le Congo.

Et d’ajouter : « Nous appelons votre gouvernement à condamner ouvertement cette énième atteinte aux droits humains. La RDC, étant une nation meurtrie par des rébellions, ne peut pas accepter que le sang congolais continue de couler et surtout pas aux États-Unis, un pays des droits et de liberté. Monsieur le Président, nous vous demandons de vous investir personnellement pour que la justice soit faite », a renchéri Richie Lontulungu.

Il sied de noter que le Premier ministre, Sama Lukonde a condamné avec force le lâche assassinat, par un policier blanc aux États-Unis, de son compatriote, Patrick Lyoya, sans arme, lors d’un contrôle de routine.

Il a, en outre, précisé que l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique en République Démocratique du Congo a exprimé au vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, les vifs regrets ainsi que les condoléances de son gouvernement suite à cet acte ignoble. Tout en évoquant le fait que le gouvernement de son pays met tout en œuvre pour que le policier auteur de cet assassinat soit sévèrement sanctionné conformément aux lois américaines en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi