Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Kinshasa : Les agents de la Prison centrale de Makala en grève

Partager :

images (98)

Les agents et cadres de la Prison centrale de Makala, dans la ville de Kinshasa, ont enclenché un mouvement de grève, ce mardi 19 avril. A cet effet, ils ont été en sit-in, ce matin, devant le Palais de justice afin de faire entendre leur voix.

Selon ces manifestants, plusieurs mois d’impaiement et les mauvaises conditions de travail sont les causes majeures de leur mécontentement devant cette instance judiciaire. ” Si nous sommes là, c’est parce que les conditions de travail ne sont pas bonnes. Le gouvernement ne tient plus compte de nos primes, alors que la Prison centrale de Makala est la plus grande qui garde beaucoup de gens. Donc, nous demandons au gouvernement de s’impliquer pour améliorer nos conditions. Sinon, nous allons intensifier la grève “, a déclaré l’un des agents sous le sceau de l’anonymat.

Ils demandent l’implication du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, afin de résoudre vite leur problème. Car, à les croire, l’amélioration des conditions de vie et de travail entre dans les promesses faites par le magistrat suprême lors de son investiture.

Construite en 1957 à l’époque coloniale, la Prison centrale de Makala est le plus grand pénitencier de la ville de Kinshasa et du pays. Elle occupe une surface d’environ 13 hectares et dispose de plusieurs bâtiments érigés sur une surface de 9 hectares, entourés d’espaces verts d’environ 4 hectares. Elle compte un bâtiment administratif et 11 pavillons hébergeant les détenus, dont 10 avec un étage. Un pavillon est réservé aux femmes, mais aucun pour les mineurs. En plus de 60 ans d’existence, cette maison carcérale n’a quasiment jamais connu de réfection, et n’est absolument pas entretenue. Elle est ainsi devenue vétuste et délabrée, et risque de voir ses bâtiments s’écrouler, par manque d’entretien.

Au fil des années, elle est devenue très insalubre et surpeuplée. Elle a, théoriquement, une capacité d’accueil de 1 500 détenus, mais en réalité, elle abrite en moyenne une population de 9 000 pensionnaires.

Ce centre pénitentiaire, constate-t-on, est plus sécurisé par rapport à d’autres prisons se trouvant dans les différentes provinces du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi