Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Loi électorale : Modeste Bahati et Bintou Keita échangent sur la représentation de la femme

Partager :

img 20220419 wa0001

Modeste Bahati et Bintou Keita, respectivement président du Sénat congolais et représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en RDC et cheffe de la Monusco, ont échangé, le lundi 18 avril 2022, autour de la situation sécuritaire, la réforme de la loi électorale, et la lutte contre le tribalisme en République démocratique du Congo.

Au cours de cet entretien la représentante du secrétariat général des Nations unies en RDC, a plaidé pour la prise en compte de la représentation de la femme lors du traitement de la loi électorale à la Chambre haute du Parlement.

Profitant de l’occasion Bintou Keita a félicité le président du Sénat, Bahati Lukwebo, pour la promotion de la femme au sein de son regroupement politique qui a proposé la femme à plusieurs postes de responsabilités. La diplomate onusienne a en outre plaidé auprès de Modeste Bahati pour le traitement de la loi portant protection et promotion des droits des peuples autochtones pendant la session parlementaire en cours. Loi qui est d’ailleurs déjà inscrite au calendrier de la session mars en cours.

Pour ce qui est de la situation sécuritaire, il sied de noter que Modeste Bahati a soutenu l’idée du renforcement des effectifs de la Police nationale en provinces et le ramassage d’armes pour lutter efficacement contre l’insécurité en RDC.

Rappelons que la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies, Bintou Keita, a, pour la première fois, échangé avec Bahati Lukwebo, le mardi 16 mars 2021. Au menu de leurs échanges, les deux personnalités avaient discuté de différentes questions d’actualité, notamment celles liées à la sécurité dans l’Est de la République démocratique du Congo ainsi que la représentativité de la femme dans les institutions de la République.

Bintou Keita est arrivée, le mardi 2 mars 2021 à Kinshasa pour prendre ses fonctions à la tête de la Monusco. Après sa nomination à ce poste, le jeudi 14 janvier 2021 par António Guterres, la Guinéenne Bintou Keita a remplacé l’Algérienne Leïla Zerrougui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi