Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Félix Tshisekedi promet aux étudiants congolais réfugiés d’Ukraine la poursuite du cursus académique dans l’UE

Le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, entend s’impliquer en faveur des étudiants congolais déplacés d’Ukraine suite au conflit armé qui l’oppose à la Russie, afin qu’ils poursuivent leur cursus académique dans les universités européenne qui accepteront de les accueillir.

Partager :

fb img 1650527631610

Les cris de détresse des étudiants congolais qui ont fui la déflagration de la situation sécuritaire en Ukraine à la suite du conflit armé qui l’oppose à la Russie viennent de trouver du répondant au niveau national.

Car, le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, s’est saisi de la question en promettant de s’impliquer afin que ces étudiants congolais réfugiés d’Ukraine poursuivent leur cursus académique au sein d’autres universités, de l’espace européen, qui voudraient bien les accueillir.

C’est ce qu’a rapporté en substance l’homme d’affaires congolais vivant en Ukraine, Serge Nyangi, cité par une dépêche de la presse présidentielle, à l’issue de l’audience lui accordée dans la soirée du mardi 19 avril 2022, à la Citée de l’Union africaine, par le chef de l’Etat.

Au fait, il a rassuré que le président Félix Tshisekedi est impliqué personnellement pour trouver un dénouement à la situation sinistre des étudiants congolais qui fuient la guerre en Ukraine.

« Ces étudiants congolais doivent impérativement poursuivre leurs études dans d’autres universités de l’Union européenne qui accepteront de les accueillir », a-t-il paraphrasé le président de la République.

fb img 1650527638445

A en croire M. Nyangi, l’occasion a été propice pour lui de solliciter auprès du président Tshiseked « le renforcement du budget et de la logistique dans nos ambassades, notamment celle de la Roumanie, pays où sont réfugiés de nombreux étudiants congolais ».

« Le président de la République, en père de famille, a rassuré quant à son implication personnelle, pour que tous ces étudiants congolais, éparpillés dans plusieurs pays de l’Union européenne, puissent poursuivre leurs études dans des universités européennes qui les accepteront », rapporte la même source.

Pour rappel, les étudiants congolais ont dénoncé des traitements différenciés durant leur fuite qu’ils ont qualifiée de racistes. « On faisait d’abord passer les femmes et les enfants, mais au fur et à mesure les Noires restaient », a témoigné Axel, un étudiant en informatique, rapportais RTBF.

Les étudiants congolais qui ont sollicité des universités ont jusqu’à maintenant été déboutés. Ils ont, notamment pointé des refus au niveau de l’Université libre de Bruxelles (ULB). En écho à la guerre en Ukraine, l’institution s’est dite prête à aider en lien avec son cœur de mission, l’enseignement et la recherche. Elle a reçu en réponse plusieurs centaines de demandes en quelques jours. Il a en conséquence été décidé de se limiter aux jeunes qui n’avaient plus de pays vers lequel se tourner, à savoir les étudiants de nationalité ukrainienne et ceux qui ont été reconnus comme réfugiés dans le pays, ainsi que les étudiants russes et biélorusses dissidents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi