Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

L’an 1 du gouvernement : sous l’impulsion de Tshisekedi, Sama Lukonde engrange des résultats probants

Investi le 26 avril 2021 par l’Assemblée nationale reconfigurée avec la nouvelle majorité de l’Union sacrée de la nation, le gouvernement que dirige le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a totalisé une année. L’heure étant au bilan, Sondage Les Points en partenariat avec l’agence Le Pélican, s’y est déjà penché. Son enquête réalisée du 26 mars au 14 avril 2021 autour d’un échantillon représentatif de la population congolaise de 2000 personnes réparti selon la méthode de quota âgée de 18 ans et plus, débouche sur une conclusion claire : « Sama Lukonde, bilan élogieux ». C’est dire que face à la multitude de défis à relever dans pratiquement tous les secteurs de la vie nationale, l’équipe des Warriors, sous l’impulsion du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, a déjà réussi à bouger des lignes dans bien de secteurs. Des actions bien circonscrites sur les 15 piliers, notamment le secteur politique, judiciaire, défense et sécurité ainsi que l’état prospère. Dans le rapport du sondage, l’on note que le Premier ministre Sama Lukonde dont la cote était faible à sa nomination, 19%, voit sa cote augmenter de 26 % à ses 100 jours. Et son ascension ne s’est pas arrêtée, car il réalise, après une année de dur labeur, 58% d’opinions favorables.

Partager :

gouvernement sama et félix

Investi le 26 avril 2021 par l’Assemblée nationale, le gouvernement que dirige le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge dénommé « Gouvernement des Warriors » totalise une année. Son programme résume les principaux engagements pris par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, devant la Nation, à exécuter endéans les trois prochaines années du quinquennat.

Sondage LES POINTS, en partenariat avec LE PÉLICAN, s’est donné l’exercice traditionnel d’interroger la population congolaise habitant dans les chefs-lieux des provinces non concernées par l’état de siège enfin de savoir ce qu’ils pensent sur le bilan du gouvernement Sama Lukonde. Il s’agit d’un sondage réalisé du 26 mars au 14 avril 2021 autour d’un échantillon représentatif de la population congolaise de 2000 personnes réparti selon la méthode de quota âgée de 18 ans et plus, voir fiche technique.

Après stratification des données récoltées sur le terrain, il ressort globalement de cette enquête que le Premier ministre Sama Lukonde dont la cote était faible à sa nomination, 19%, voit sa cote augmenter de 26 % à ses 100 jours, et grimper encore dans l’opinion, en réalisant une opinion positive de 58% après une année de travail.

En détail, son programme comporte 15 piliers regroupés en 4 grands secteurs de la vie nationale, à savoir : Politique,

Justice et administration publique ; Économie et finances ; Reconstruction du pays et Social.

Néanmoins, la première année du gouvernement Sama a été marquée par le «Programme de développement à la base des 145 territoires». Ce méga projet est évalué à 1,66 milliards USD pour améliorer les conditions et cadres de vie des populations rurales. Il sera financé principalement par les ressources du gouvernement de la RDC. L’apport des partenaires au développement sera également sollicité pour l’accélération de sa mise en œuvre au bénéfice de la population.

Les « Warriors » toujours au front

Les « Warriors » sont également au front pour la réussite de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu pour la paix et la sécurité dans cette partie de la RDC. Sur ce, la tendance actuelle est plutôt et toujours partagée quant à la réussite de l’état de siège. Le doute découle de quelques poches de résistance dues notamment à la présence de quelques personnes mal intentionnées dans la chaine de commandement, lesquelles n’hésitent pas à vendre la mèche des stratégies militaires et paramilitaires.

Autre prouesse des « Warriors », le dépôt du projet de Loi des finances, exercice 2022. En plus de l’accroissement du Budget, estimé à plus de 10 milliards de dollars, le gouvernement Sama est entré dans l’histoire comme étant le premier à s’acquitter de ce devoir à échéance voulue.

Cela n’est pas passée inaperçu dans l’opinion. Il y a également l’augmentation de 30% de salaire de base des fonctionnaires et agents publics ainsi que des militaires et policiers; et le rabattement de l’impôt professionnel sur le revenu (IPR), de 15 à 3%.

Ce sondage crédite le gouvernement d’une note positive de 58%, contre 22 de négative et 17% de mitigée, en dépit de la fameuse taxe «RAM» (Registre des appareils mobiles) qui demeure encore le point noir du gouvernement. En effet, suite aux pressions de la population, du Parlement et de la Société civile, le gouvernement central a cédé, en supprimant la taxe qui était très critiquée par les Congolais depuis son lancement en 2020. Les utilisateurs se plaignaient notamment de son coût, entre 1 et 14 dollars voire plus. La grève générale des professeurs et assistants d’universités et instituts supérieurs de la RDC, les guéguerres entre le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) et l’Inspection générale des finances (IGF) suite au détournement et surfacturation des fonds alloués au tournoi interscolaire ont été aussi l’objet de critiques de la part de l’opinion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi