Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Nord-Kivu : le directeur provincial de la SNEL victime d’un complot

Partager :

whatsapp image 2022 05 04 at 18.17.39

Le directeur provincial de la Société nationale d’électricité (Snel)/ Nord-Kivu qui est en congés de convalescence pour trois depuis le 1er avril 2022, est victime d’un complot de la part de ses détracteurs. Au fait, ces derniers en veulent à son départ définitif à ce poste.
Ses détracteurs qui sont identifiés comme des personnes qui attisent un feu, sont soutenus par une main noire au sein de la direction provinciale de la Snel/ Nord-Kivu. Ils utilisent des réseaux sociaux et une certaine presse locale pour livrer une fausse information selon laquelle Ferdinand Ntibaganira Kwiseka serait entre la vie ou la mort alors qu’il se remet de sa maladie.
Ces mêmes personnes lancent des alertes fallacieuses dans les réseaux sociaux comme quoi le directeur provincial de la Snel/ Nord-Kivu serait même déjà mort et séquestré par son épouse dans sa résidence de Goma, ce qui est faux.
Selon des sources concordantes, à la Snel/ Nord-Kivu, il s’agit d’un coup ourdi contre lui par ses détracteurs qui ne veulent pas qu’il regagne son poste à partir du 1er juillet 2022 tel que prévu.
Ce climat malsain à la Snel/ Nord-Kivu affecte la desserte en électricité à Goma où l’on constate dans plusieurs quartiers de la ville, des coupures intempestives d’électricité.
Cette situation dénote d’un management incompétent de la part de l’équipe qui assure l’intérim actuellement à la tête de la Snel /Nord-Kivu qui, au lieu de se concentrer sur le travail, mais lui met des bâtons dans les roues pour ternir son image.
L’on constate aussi depuis l’intérim à la tête de cette entreprise étatique au Nord-Kivu, un retour étonnant de certains agents récalcitrants qui étaient mis de côté par Ferdinand Ntibaganira Kwiseka pour des actes irréguliers.
En bon manager, Ferdinand Ntibaganira a su maîtriser la desserte en électricité dans les quartiers de Goma, ce que l’équipe actuelle a du mal à réaliser. Son retour attendu le 1er juillet 2022 dans son poste de directeur provincial de la Snel/ Nord-Kivu est plus qu’attendu par les Gomatraciens.
Entre-temps, la Direction générale de la Snel à Kinshasa devrait suivre de près la gestion actuelle de l’équipe intérimaire à la tête de sa direction provinciale au Nord-Kivu, cela, pour garder l’élan positif qu’avait déjà pris cette société étatique en terme de desserte en électricité surtout en cette période où il y a une forte concurrence avec les sociétés privées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi