Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Jugeant « inopportune » la création d’Air Congo, Patrick Munyomo saisit Félix Tshisekedi

Grâce à un accord de partenariat avec Ethiopian Airlines, la RDC a annoncé la création d'une nouvelle compagnie aérienne publique qui devrait permettre au pays de disposer des vols internationaux par ses propres avions. La décision prise lors la 49ème réunion du Conseil des ministres du vendredi 15 avril 2022 suscite pourtant des réactions. C’est notamment celle du député national Patrick Munyomo. D’après cet élu de Goma, « l’accord de partenariat signé entre le gouvernement congolais et la compagnie Éthiopian Airlines est inopportun ». Il « suggère le redressement de la compagnie Congo Airways et tout en dotant cette dernière des aéronefs afin d’agrandir sa flotte ».

Partager :

patrick munyomo

Pour le député national Patrick Munyomo, la création de la nouvelle compagnie « Air Congo » est inopportune pour plusieurs raisons. L’élu de Goma a, à cet effet, adressée une correspondance au président de la République pour la surséance de ce projet. Dans ce document réceptionné au service courrier de la présidence de la République, vendredi 6 mai, l’auteur estime qu’en son temps avec un budget de l’Etat de 4 milliards de dollars, la RDC s’était procurée une flotte de quatre avions d’occasions dont deux Airbus 320 et deux bombardiers Q400 lors de la création de la société Congo Airways. Et il n’est donc pas soutenable qu’aujourd’hui avec un budget de 10 milliards de dollars de prendre des avions en leasing (ACMI) auprès d’Ethiopia, Airlines qui est endettée de plus de 2 milliards de dollars.

Selon lui, « le redressement de la compagnie aérienne nationale Congo Airways est possible ».

« Pour le moment, les réflexions doivent s’orienter vers la possibilité d’agrandir sa flotte par des achats et locations d’avions afin de continuer à servir efficacement notre population et poursuivre le désenclavement du pays. C’est ainsi que je sollicite à votre haute autorité la surséance de cet accord au partenariat qui a été signé entre le gouvernement congolais et la compagnie Éthiopian Airlines en attendant les orientations des experts au sujet des recommandations de redressement de Congo Airways », note-t-on dans sa correspondance.

Selon l’accord signé entre le gouvernement congolais et la compagnie Éthiopian Airlines, cette nouvelle compagnie Air Congo sera dotée des avions à Éthiopian Airline, (avec équipage, pilotes, hôtesses, mécaniciens, et techniciens). Le comité de gestion sera entre leurs mains, en ne laissant à la RDC que les postes du président du conseil d’administration. Avec cette disposition, l’élu de Goma craint que la compagnie Éthiopian Airlines soit plus bénéficiaire de cet accord que le gouvernement congolais dont les apports ne seront pas rémunérés du fait que les résultats nets seront déficitaires. C’est ainsi qu’il invite le gouvernement, mieux, le ministère des Transports à envisager un plan stratégique d’affaires des avions à acquérir, une étude de redressement de Congo Airways afin de la rendre plus viable et compétitive avec d’autres compagnies.

Comments 1

  1. Avatar Kulondwa zagabe david says:

    Si l’honorable Patrick Monyomo a donné cette opinion ce qu’il en sait plus, pour moi agrandir la compagnie aérienne Congo Airways n’est pas différent de créer une autre compagnie, selon moi Congo Airways n’est pas complète pour le moment , ça sert à quoi d’avoir plusieurs chantiers non achevés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi