Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Kinshasa : les abords du Palais du peuple paralysés par un embouteillage monstre

Injonction a été donnée de ne point permettre l'accès vers le Palais du peuple aux manifestants du Bloc patriotique qui ont juré d'organiser un sit-in en vue de réclamer l'ouverture des pourparlers pour les réformes électorales consensuelles en dehors des institutions.

Partager :

embouteillages cheik point

La capitale a connu embouteillage monstre sur pratiquement toutes ses artères principales menant vers le centre-ville. La raison est que les issues qui débouchent vers le Palais du peuple étaient infranchissables l’avant-midi du vendredi 6 mai. Et pour cause ! Tout le périmètre du Palais du peuple a été décrété zone neutre, sous haute surveillance par les services de l’ordre qui ont bouchées toutes les issues.
Sur boulevard Triomphal, avenues Kasa-Vubu et Huileries, et d’autres, des check-points infranchissables ont été dressés par la police. Ce qui a ralenti drastiquement la circulation.

Selon un agent de l’ordre qui s’est adressé à quelques usagers de la route, injonction a été donnée de ne point permettre l’accès vers le Palais du peuple aux manifestants du Bloc patriotique qui ont juré d’organiser un sit-in en vue de réclamer l’ouverture des pourparlers pour les réformes électorales consensuelles en dehors des institutions, avant la tenue des scrutins de 2023.

Le bloc patriotique est constitué de Lamuka, FCC, Calcc, Milapro, Clc. Des sources sécuritaires ajoutent que ces manifestants n’ont pas eu l’autorisation de l’Hotel de ville pour organiser leur manifestation. Ce que réfute un cadre du CLC qui s’est confié à lepotentiel.cd.
« Nous sommes dans un régime d’information et de demande d’autorisation. Le bloc patriotique n’avait pas besoin d’autorisation pour son sit-in de ce matin. L’hôtel de ville en est informé. Seulement, nous sommes surpris de constater que le régime actuel est en train de reproduire les mêmes méthodes de l’ancien régime décriées par tous. Alors qu’il en a été victime durant sa longue marche jusqu’au fauteuil ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi