Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Braquages à Kinshasa : la VSV dénonce « la faiblesse » des autorités étatiques à assurer la sécurité des personnes

Partager :

boulevard 30juin kinshasa 21 1 jpg 640 350 1

Des réactions fusent de partout à la suite des attaques à main armée observées, par les temps qui courent, dans la ville de Kinshasa. La dernière en date est celle de “La Voix des sans voix pour les droits de l’Homme (VSV) qui interpelle les autorités du pays sur la résurgence de l’insécurité dans la capitale de la RDC. Cette structure dénonce ainsi la faiblesse du gouvernement à la sécurisation des personnes et de leurs biens.
Une attaque à main armée était perpétrée, le mardi 4 avril 2022, aux environs de 19 heures dans le bureau de change multi-services (Western-Union, Cash-Express d’Equity Bank) sur l’avenue Kasa-Vubu n°62, dans la commune de Bandalungwa.

Le bilan de ce braquage fait état de de deux personnes tuées et d’une importante somme d’argent emportée par les criminels. Compte tenu de cette situation qui fait tache d’huile dans la ville de Kinshasa, cette organisation de défense des droits de l’Homme a fustigé ces actes. « … Deux hommes armés non autrement identifiés venus à bord d’une moto sont entrés dans ledit bureau de change sous prétexte de changer l’argent. Contre toute attente, à l’aide d’une arme à feu, ils ont maîtrisé les clients et le gérant tout en exigeant à ce dernier de leur remettre la recette du jour. Les clients se trouvant sur le lieu et les voisins ont appelé ‘’au secours’’ poussant ces criminels à sortir précipitamment du bureau de change après avoir emporté une importante somme d’argent en dollars américains. Ces hommes armés ont fait face à la résistance de l’agent de gardiennage, M. Bienvenu Ebumbe sur qui ils ont tiré une balle à bout portant. La victime a été mortellement touchée à la poitrine », dénonce la VSV dans un communiqué publié le dimanche 8 mai 2022.

Et d’ajouter : « Dans leur tentative de prendre la fuite avec leur butin sur la moto, les criminels ont été gênés par un taxi-bus de marque Mercedes 207 Sprinter de couleur jaune avec à son bord plusieurs passagers. Le taxi-bus roulait sur l’avenue Kasa-Vubu en direction de la commune de Kintambo. Cependant, au niveau du magasin Galaxy, le conducteur du taxi-bus, M. Basile Kiala est pris pour cible par les criminels qui ont lui tiré une balle à bout portant à la tête causant ainsi son décès sur place. Le corps de la victime a été évacué à la morgue de l’Hôpital général de Référence de Kinshasa (H.G.R, ex-Mama Yemo) à Kinshasa/Gombe après le constat de son décès fait par les éléments de la PNC/Brigade Mobile d’Intervention. Quant à l’agent de sécurité Bienvenu Ebumbe Bumba mortellement touché par balles, il a été acheminé d’urgence à l’Hôpital militaire de Référence du Camp Colonel Kokolo où il est mort des suites de ses blessures quelques instants après ».
Une situation qui a affecté la VSV et d’autres organisations.

Selon cette ONG de défense des droits de l’Homme, en cas de résistance de leurs victimes, ces hommes armés n’hésitent pas à porter atteinte aux droits à la sécurité, à l’intégrité physique et à la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi