Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Séjour à Kinshasa du gouverneur de l’Ituri : Le porte-parole des FARDC met fin à la controverse

Partager :

gouverneur ituri

Quelques jours seulement après de nouvelles tueries dans la province de l’Ituri sous état de siège, son gouverneur militaire, général Johnny Luboya, séjourne à Kinshasa, depuis le 10 mai 2022.

Dans l’opinion, une controverse s’est rapidement installée. D’aucuns estiment que le chef de l’administration militaire de l’Ituri aurait été rappelé à Kinshasa pour des blâmes alors que d’autres pensent qu’il s’est rendu pour d’éventuel rapport.
Coupant court à la rumeur, le porte-parole de l’armée dans la province d’Ituri a fait savoir que le gouverneur Luboya n’a pas été rappelé par sa hiérarchie comme le distillent certaines sources sur les réseaux sociaux.
Par ailleurs, le général Johnny Luboya doit participer à un atelier sur l’éthique et la déontologie des officiers au sein des FARDC, rapporte des sources onusiennes.

Des M23 capturés au Nord-Kivu

En outre, il sied de souligner que dans le Nord-Kivu, la seconde province sous état de siège, trente combattants du mouvement rebelle M23, capturés et ceux qui se sont rendus durant les affrontements d’avril dernier, ont été présentés, le mardi 10 mai à la presse de Goma.
Parmi ces combattants figurent quelques sujets rwandais. Le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2 révèle que ces éléments sont détenus provisoirement par l’armée en attendant de les orienter, soit vers le processus DDR-CS, soit de les déférer devant la justice, selon le cas.

« La preuve, ce sont les éléments qui sont derrière moi. Parmi lesquels nous avons les rendus, mais aussi des capturés lors de différentes infiltrations. Donc, ils vont répondre de leurs actes, et les rendus, les citoyens congolais vont devoir suivre le mail DDR-CS. Pour les étrangers, nous avons le Mécanisme conjoint de vérification élargi [pour s’en occuper]… », a indiqué le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike Kaiko.

Cependant, sur les lignes de fronts, à Rutshuru, les belligérants observent le cessez-le-feu, a précisé le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike.
« C’est depuis un temps que les forces armées de la République démocratique du Congo observent une trêve par rapport aux opérations contre le mouvement rebelle M23, conformément aux pourparlers de Nairobi. Malgré cela, nous avons constaté qu’à deux reprises, les M23 ont tenté d’infiltrer les lignes des FARDC ; ce qui nous a poussé de réagir de la manière la plus forte, jusqu’à récupérer tout le groupement Jomba, presque. Aujourd’hui, nous sommes au-delà de Bugusa et nous avons confiné l’ennemi juste sur les deux collines ».

Après les derniers combats qui ont eu lieu entre les 23 et 28 avril dernier, les FARDC ont repris plusieurs localités du groupement Jomba, dans le territoire de Rutshuru, jadis occupées par les rebelles du M23. Ces derniers quant à eux, occupent uniquement les collines de Runyoni et Tchanzu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi