Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Clôture de la revue à mi-parcours du PASA-NK : Le territoire de Walikale intégré dans le projet avec la filière riz

Partager :

pasa nk revue mi parcours

La mission composée de l’équipe du gouvernement congolais et du Fonds international pour le développement agricole (Fida), qui finance en grande partie le Projet d’appui au Secteur Agricole du Nord-Kivu, a annoncé, le vendredi 13 mai 2022 à Goma, l’intégration du territoire de Walikale dans ce Projet avec comme cible la filière riz. Cette annonce qui suscite déjà la satisfaction de la part des originaires du territoire de Walikale, le plus vaste territoire du Nord-Kivu et le seul territoire du Nord-Kivu, où le Projet d’appui au Secteur Agricole du Nord-Kivu n’était pas encore opérationnel, a eu lieu à la clôture de la revue mi-parcours du Pasa-Nk.

A cette occasion, l’équipe du gouvernement, celle du Fida , de l’Unité de coordination du Pasa-Nk et les organisations chefs de file ont passé au peigne fin, près de deux semaines durant, les grandes réalisations de ce projet en 3 ans de sa mise en œuvre dans les filières riz, café, pomme de terre et maïs. Ceci, pour l’amélioration intégrale du rendement des paysans agricoles avec des impacts positifs dans les ménages du Nord-Kivu.
“La mission a proposé que le territoire de Walikale soit intégré dans le Pasa-Nk comme c’était déjà le cas au départ du projet pour les territoires de Beni, Lubero, Rutshuru, Nyiragongo et Masisi. Une mission d’identification sera menée sur place à Walikale d’ici le mois d’août 2022 pour explorer les potentialités de production, identifier une filière porteuse bien que nous ayons déjà ciblé la filière riz, chercher un partenaire sur place, à Walikale qui va piloter les activités de Pasa-Nk. Ça va nous permettre de comprendre la dynamique activité, production, structure de pilotage…” Indique Daniel Bunambo, coordonnateur ad intérim du Pasa-Nk.

Approche partagée par Valentine Achancho, directeur-pays et représentant du Fida.
“À Walikale, le Projet vise à apporter un appui significatif à la production, l’accès aux semences, l’encadrement dans les techniques agricoles, la construction des magasins et des centres de récoltes…”, a-t-il renchéri.

En ce qui concerne le volet routes de desserte agricole qui pose problème dans le territoire de Walikale encore enclavé, Valentine Achancho et Daniel Bunambo ont rassuré qu’une étude sera faite pour cibler les points critiques des routes de desserte agricole dans ce territoire et en trouver des pistes de solutions comme cela est prévu également dans tous les coins de la province où le Pasa-Nk est opérationnel.
“En rapport avec cela, la bonne nouvelle est qu’il y a déjà la ratification di financement de l’Accord de l’OFID concernant le volet infrastructures routières. Les fonds sont déjà entrés en effectivité depuis le 8 octobre 2021 et le ministre national des Finances a déjà autorisé l’ouverture du compte pour recevoir ces fonds du volet routes de desserte agricole. Déjà à la deuxième quinzaine du mois de juin 2022, le premier décaissement sera effectué à cet effet”, a précisé Daniel Bunambo, coordonnateur ad intérim du Pasa-Nk.

Des recommandations issues de cette revue à mi-parcours du Pasa-Nk formulées par les parties prenantes à ces assises, appellent en outre à l’amélioration continue de la production sur terrain, à faire un focus sur la question du genre, au renforcement des capacités des paysans dans chaque filière… “Il y a des fonds de commercialisation qu’il faut mettre en place au niveau des Organisations paysannes. Il faut structurer les organisations paysannes agricoles sur le terrain pour qu’elles travaillent mieux avec les OP chefs de file. Nous allons veiller aussi sur l’indépendance dans la question de passation des marchés et appuyer activement la commercialisation. “ rajoute Valentine Achancho, directeur-pays et représentant du Fida.

Pour sa part, Mme Zawadi qui a intervenu, au nom de la ligue des organisations des femmes paysannes du Congo (Lofepaco) qui est l’organisation chef de file de la filière riz, a salué les résultats sur le terrain du Pasa-Nk qui sont déjà bénéfiques pour les ménages du Nord-Kivu.

Représentant le secrétaire général à l’Agriculture à ces assises, Edmond Bundutidi a appelé à des actions d’ensemble pour la mise en application des recommandations issues de cette revue à mi-parcours en pensant aussi à l’après projet.

Il faut noter que cette mission de supervision de la revue à mi-parcours du Pasa-Nk a décidé également de prolonger de deux ans la fin de ce Projet d’appui au secteur Agricole du Nord-Kivu qui va désormais jusqu’en 2027 en lieu et place de 2025 initialement prévue en raison du retard du début de sa mise en œuvre qui au lieu de 2016 a débuté sur le terrain au Nord-Kivu à la fin de l’année 2018.

Par ailleurs, l’on enregistre des résultats satisfaisants à mi-parcours du Pasa-Nk qui font état de plus de 17.000 ménages déjà bénéficiaires du Projet sur les 28.400 visés, soit plus de 60% des résultats déjà atteints avant la fin dudit projet.

Comments 2

  1. Avatar Aristote KASEREKA LONGERI says:

    Bonjour!
    Merci beaucoup d’avoir pensé à nous dans ce territoire richement bénis par son sol.
    Nous avons des hectares qui ont besoin depuis financier.
    Karibu sana kwetu et nous espérons être parmi le bénéficiaires dans ce projet

  2. Avatar Aristote KASEREKA LONGERI says:

    Bonjour !
    Je suis aussi intéressé par ce projet. Nous avons des hectares à Walikale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi