Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Halle de la Gombe : le Festival du film européen se poursuit jusqu’au 28 mai

Maquillage, écriture de scénario, réalisation, animation 2D et métier d’acteur font partie des matières qui seront abordées lors des rencontres animées (du 12 au 28 mai) par des professionnels du cinéma, en majorité français, invités à la sixième édition dont l’ouverture est prévue à l’Institut français de Kinshasa.

Partager :

festival du film europeen 2022

Le maquilleur artistique ou « make up artist » congolais, Christian Nzonga, a donné le ton la matinée du 12 mai à partir de 9h 30 sous la Petite Halle. Ce premier atelier du sixième Festival du film européen (FFE) a été placé sous le thème la « Création de maquillage pour le cinéma ». Le natif de Bukavu y a livré les astuces pour « pallier le manque d’effets spéciaux par la voie du maquillage », notamment comment créer une fausse blessure, une coupure, etc.

Deux autres ateliers sont programmés du 12 au 14 mai, animés successivement par Samy Sidali et Lisa Sallustio. Le propos du premier réalisateur a été centré sur la « réalisation de court métrage documentaire ». Il fera un focus sur “Petit taxi”, son court métrage personnel de 28 mn qui servira de modèle, souligne la Halle de la Gombe. De son côté, la Belge Lisa Sallustio se penchera à la fois sur « la réalisation et production de court métrage et de fiction » dans la salle d’exposition. Et, à l’instar de son prédécesseur en matinée, elle commentera aussi quelques extraits choisis de ses films diffusés pour la circonstance.
« L’écriture de scénario » sera au cœur de la rencontre avec le scénariste Jean De Loriol dans la salle de cinéma du 16 au 21 mai, à partir de 13h.

En une semaine, du 17 au 24 mai dans la salle d’exposition, le chef opérateur, technicien lumière Raphael Fourgeaud alternera théorie et pratique sur la « valorisation de l’image cinématographique à travers les jeux de lumière et de caméra ». Conjointement, du 23 au 28 mai, à partir de 9h dans la salle de cinéma, les deux acteurs congolais, Moyindo Mpongo et Jason Kurt Goloming, vont livrer une « formation au métier d’acteur de cinéma ».

Dans la même fourchette de dates que les acteurs, mais à partir de 15h cette fois, la technicienne animatrice 2D, Alix Boiron, animera un atelier de « Stop motion et de de création d’un film d’animation en dix étapes » dans la salle de cinéma. Elle va à l’occasion projeter des extraits choisis de ses films qui serviront de matériel didactique.

Nicolas Glorieux est l’autre réalisateur invité de ce FFE qui abordera la théorie sur la « création de documentaires », du 24 au 28 mai à partir de 10h, dans la salle de cinéma. Il procèdera à la présentation de films illustrant différents sujets et points de vue, notamment aussi d’un Webdoc dans le but d’outiller les participants pour la réalisation d’un film documentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi