Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

La Wallonie-Bruxelles International, nouveau partenaire du festival Joucotej

La 36ème édition du festival « Journées congolaises de Théâtre pour et par l’Enfance et la Jeunesse » (Joucotej), qui s’est clôturée le samedi 14 mai 2022 au Centre culturel congolais Le Zoo (CCCLZ), a été honorée de la présence de plusieurs personnalités tant politiques, culturels qu’autres. C’est le cas de l’ambassadeur du royaume de Belgique en RDC, Jean Indekeu qui, après avoir admiré et apprécié à sa juste valeur la Compagnie Théâtre des Intrigants (CTI) pour le travail abattu, n’a pas hésité d’exprimer la volonté de la communauté française de Belgique (Wallonie-Bruxelles International) d’être partenaire de ce festival.

Partager :

wallonie bruxelles international

Emerveillé par le travail qu’abattent les organisateurs des « Journées congolaises de Théâtre pour et par l’Enfance et la Jeunesse (Joucotej), l’ambassadeur du royaume de Belgique en RDC, Jean Indekeu, a annoncé le soutien de la communauté française de Belgique (Wallonie-Bruxelles International) à ce festival.

Il a fait cette déclaration devant la presse locale à Kinshasa, à l’issue du 36ème festival qui a fermé ses portes le samedi 14 mai 2022, au Centre culturel congolais Le Zoo : « C’est un festival qui honore non seulement les arts congolais mais aussi et surtout rassure les enfants congolais de s’investir dans l’art. Ce qui est une chose formidable et, en plus, ç’amène également une sensibilisation aux Objectifs de Développement durable (ODD). Je salue le travail qui est fait par rapport à cela. Je suis très content de pouvoir dire que la communauté française de Belgique (Wallonie-Bruxelles International) fait également partie de ses partenaires ».

Pari gagné pour la 36ème édition

Pour sa part, le directeur artistique de la Compagnie Théâtre des Intrigants (CTI), Valentin Mitendo, a dressé une sorte de bilan positif pour cette édition. « D’abord, sur le plan organisation général, c’est un grand soulagement pour l’organisation, c’est le plaisir du devoir accompli. Ensuite, sur le plan artistique, j’ai l’impression que beaucoup de choses se sont améliorées : il y a de spectacles de très grande qualité qui ont été donnés par des enfants. Les professionnels ont emboîté le pas. Donc, quelque part, nous sommes sur une amélioration de l’édition. Les deux années de Covid-19, nous avions les éditions à distance qui ne nous ont pas affectées. Au contraire, elles nous ont donné de la vigueur, et c’est un grand plaisir ».

Pour M. Mitendo, « la sensibilisation des enfants aux ODD a été une très grande réussite. Parce que c’est eux (les enfants : ndlr) l’avenir, c’est eux qui vont gérer la terre, c’est eux qui vont gérer l’environnement. Donc, c’est important qu’on leur apprenne ce genre de matière pour qu’ils puissent, demain, être armés ».

Le festival a connu la participation de 41 écoles, de troupes de jeunes des quartiers, de troupes d’orphelinats, 11 troupes professionnelles venues de Brazzaville, de Kikwit, Kenge, Mbanza Ngungu et de Kinshasa. Tous ont communié dans un esprit fraternel et culturel pendant les quatre jours du festival, soit du 11 au 14 mai 2022.

Au total, 4221 participants comprenant le public et les artistes. Plus de 223 élèves ont joué sur scène et bien d’autres prouesses, 200 enseignants ont pris part à cette manifestation comme encadreurs ou comme metteurs en scène ou responsables des activités culturelles en milieux scolaires.
Les 36èmes Joucotej ont bénéficié de l’appui de plusieurs partenaires tels que l’ASOTIC dont le président Michel-Joseph Faure était présent dans la salle, l’Etat de Genève, le CCCLZ, l’Agence culturelle Afrique patrimoine. Les 37èmes Joucotej sont annoncées pour mai 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi