DIRECT

Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Les ministères des Mines et Affaires sociales mettent en place des organes de la gestion de la dotation de 0,3%

Partager :

mutinga

La ministre des Mines Antoinette N’Samba et le ministre des Affaires sociales Modeste MUTINGA, ont procédé conjointement à la mise en place des organes spécialisés chargés de la gestion de la dotation de 0,3 minimum du chiffre d’affaires pour contribution aux projets de développement communautaire. C’était au cours d’une cérémonie organisée pour la circonstance, le jeudi 19 mai au Salon bleu de l’Immeuble intelligent.

Convaincues et attachées au bien-être communautaire à la base, les deux personnalités ont saisi cette occasion pour rappeler l’opinion tant nationale qu’internationale que c’est depuis le 21 décembre 2021 qu’elles ont procédé à la signature de l’arrêté interministériel portant approbation du manuel des procédures de gestion de la dotation de 0,3%. C’est dans le but de matérialiser le plan de la politique sociale du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui recommande à tous les dirigeants de se mettre au service du peuple.

Les deux membres du gouvernement ont remercié toutes les parties prenantes pour la qualité du travail abattu, jusqu’à l’aboutissement heureux de cette cérémonie marquant la mise en place des organes spécialisés chargés de la gestion de la dotation de ce 0,3%. Pour les deux personnalités, à travers cette grande cérémonie, l’accent doit être mis sur le progrès social, axé sur l’acquisition des moyens de production en vue d’améliorer les conditions de vie des communautés.

Dans le même ordre d’idées, Antoinette N’Samba et Modeste Mutinga ont affirmé avec véhémence qu’à ce jour, le code minier révisé astreint à chaque titulaire d’un droit minier d’exploitation ou d’une autorisation d’exploitation des carrières permanentes, certaines obligations au chapitre de la responsabilité sociétale en vue de constituer la dotation minimale de 0,3% du chiffre d’affaires pour contribution au projet de développement communautaire.

La dotation de 0,3% pour quelle finalité ?

Les deux warriors ont tenu à faire comprendre à l’opinion congolaise en général et aux communautés locales impactées par les projets miniers en particulier, que la dotation de 0,3% est appelée à contribuer à la réduction de la pauvreté et de la vulnérabilité des populations concernées par des impacts de tous ordres dans les zones d’exploitation minière. Elle contribuera de manière substantielle, à la création d’emplois massifs qui découleront de la mise en œuvre des projets à impacts visibles. A en croire les deux membres du gouvernement, pour mieux encadrer cette dotation, la seule solution miracle consiste à confier sa gestion à une structure dotée de la personnalité juridique conformément aux procédures appropriées contenues dans le manuel de procédure, dont l’approbation est intervenue le 21 décembre 2021

Signalons par ailleurs que cette cérémonie concerne la mise en place des organismes spécialisés auprès des sociétés minières suivantes : dans l’axe Kasai Oriental, c’est la société SACIM ; dans l’axe Haut-Uélé, c’est la société Kibali Gold ; dans l’axe Haut-Katanga, ce sont les sociétés Shituru Mining, COMIKA, Ruashi Mining et MMG Kisenvere tandis que dans l’axe Lualaba, Ce sont les sociétés KCC, COMMUS, KAMOA, SICOMINES, TFM et MUMI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un − 1 =

Voir Aussi