Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Déstabilisation de la RDC : UA, CIRGL et communauté internationale appelées à établir les responsabilités

Face à l’aggravation de l’insécurité dans l’Est de la RDC, la plateforme des chefs de confessions religieuses invite l’Union africaine (UA), la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) ainsi que la Communauté internationale à indexer, sans langue de bois, les responsables directs et indirects du « macabre dessein » de déstabilisation de la partie orientale du territoire congolais par le Rwanda.

Partager :

tshisekedi kagame 787x565

Entre la République démocratique du Congo et le Rwanda, c’est une véritable levée de boucliers qui s’est installée.
En effet, après que Kinshasa a été convaincu du soutien de Kigali aux rebelles du M23 qui font razzia dans la partie Est de son territoire ainsi que de l’agression volontaire du Rwanda à travers des obus lancés les 24 et 25 mai 2022, dans la localité de Katale dans le territoire de Rumangabo au Nord-Kivu.

C’est dans ce contexte que les neufs chefs de confessions religieuses réunis au sein de leur plateforme ont appelé, le mardi 31 mai 2022, l’Union africaine (UA), la Conférence internationale de la région des Grands Lacs (CIRGL) ainsi que la Communauté internationale à « s’assumer en établissant sans complaisance les responsabilités des forces apparentes et de leurs tireurs des ficelles impliqués dans le macabre dessein de la déstabilisation de la partie Est de la RDC ».

Dans leur message, ces leaders religieux stigmatisent le fait que « plus de six millions de morts » en sont de trop.
« Les filles et fils de la RDC ont grandement besoin de la paix, de la vie et de la justice », martèlent-ils.
C’est dans le même ordre d’idées qu’ils condamnent énergiquement « cette énième attaque des groupes armés qui meurtrissent et endeuillent une fois de trop la population congolaise en général et celle de l’Est en particulier ».

Ces chefs de confessions religieuses qui présentent leurs condoléances les plus émues et leur profonde compassion à toutes les familles éprouvées par ces événements tragiques, encouragent aussi « le gouvernement dans sa mission régalienne d’assurer l’intégrité territoriale et la sécurité des Congolais et de leurs biens ».

Ils l’exhortent à renforcer davantage les moyens logistiques conséquents afin d’appuyer les FARDC dans leur mission de protéger la nation.
Ils appellent tous les Congolais au patriotisme, à l’unité et à se mobiliser comme un seul homme afin de soutenir les efforts des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) engagées au front.

Tandis qu’aux leaders politiques, économiques, sociaux et religieux du pays, les chefs des confessions religieuses les ont invités « à faire preuve d’amour patriotique et du sens de responsabilité dans l’exécution de leurs devoirs sacrés ». Ce, avant de rappeler à tous que « la Région des Grands Lacs en particulier, et l’Afrique, en général, ne sauraient réellement se développer qu’en implémentant la culture de la paix, et en privilégiant la coopération, l’intégration régionale et la cohabitation pacifique entre les peuples ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi