Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Jour « j-29 », Visite du Pape en RDC : le gouvernement mobilise déjà

Plus rien ne peut ébranler la détermination des fidèles congolais à accueillir le Pape François dont le message de paix et de réconciliation est vivement attendu à Kinshasa ainsi qu’à Goma, deux villes prévues en RDC pour cette troisième visite papale dans l’histoire du plus grand pays catholique d’Afrique subsaharienne et le sixième au monde. Ainsi, le gouvernement de la République, par l’entremise de son porte-parole, Patrick Muyaya, a donné le go de la mobilisation pour un accueil chaleureux au 265ème successeur de Saint Pierre. Deux millions de fidèles sont attendus à l’aérodrome de Ndolo à Kinshasa pour la messe. Et, c’est là-même que le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, le Nonce apostolique, Mgr Ettore Balestrero et l’Ir. Jésus Noël Sheke, chef du projet, se sont livrés à la presse au cours d’un briefing pour faire le point des préparatifs. C’est la dernière ligne droite avec toutes les commissions mises en place. À Goma comme à Kinshasa, tout est fait pour que les travaux s’achèvent au plus tard le 30 juin.

Partager :

site ndolo pape

Malgré les affrontements qui ont éclaté récemment dans la partie Est du pays, les fidèles du Congo restent déterminés à accueillir le Pape dont le message de paix et de réconciliation est vivement attendu. Et malgré un problème de genou, a fait savoir le nonce apostolique, Mgr Ettore Balestrero, le Souverain Pontife foulera bel et bien le sol congolais. « Une grande joie, la venue du Pape. C’est dire que le Congo est important pour l’église et dans le monde… Le Pape vient dire aux Congolais : mettez-vous debout. Le christ est avec vous », a indiqué le Nonce apostolique.

Un programme bien fignolé

Le programme officiel prévoit pour la journée du 2 juillet, l’arrivée de Sa Sainteté le Pape François à 16 heures locales à l’aéroport international de N’djili suivie d’une cérémonie de bienvenue au Palais de la Nation où il y aura la visite de courtoisie au président de la République, Félix Tshisekedi, puis la rencontre avec les autorités et le corps diplomatique dans le jardin du Palais de la nation. Tout va se clôturer pour cette première journée avec la rencontre privée entre le Pape et les membres de la Compagnie de Jésus à la Nonciature Apostolique à Kinshasa.

La journée de dimanche sera marquée par la sainte messe à l’aéroport de Ndolo à 8 heures locales. Une messe qui ne va durer que deux heures, selon le nonce apostolique. Et c’est tard dans la soirée que le 265ème successeur de Saint Pierre va rencontrer les évêques, prêtres, religieuses, religieux et séminaristes à la cathédrale Notre-Dame du Congo.

L’étape de Goma sera en réalité, un aller-retour la journée du lundi 4 juillet avec la sainte messe prévue au camp Kibumba à 12 heures locales. Avant de regagner la capitale Kinshasa, le Pape François va rencontrer les victimes de la violence à Beni au centre d’accueil du diocèse de Goma.

À Kinshasa, le mardi 5 juillet, la Saint Père va échanger avec les jeunes et les catéchistes au stade des Martyrs à 8 heures locales, avant la cérémonie de départ à l’aéroport international de N’djili de Kinshasa d’où le Pape s’envolera pour Djouba, au Sud-Soudan, plus jeune État du monde, un autre pays martyr du continent, en quête de paix.

Garantir une organisation parfaite

Du côté des officiels congolais, toutes les batteries sont mises en marche pour garantir une organisation parfaite de la visite papale aussi bien dans le volet sécurité que logistique. À Kinshasa comme à Goma, les différentes commissions poursuivent la préparation des activités prévues durant le voyage apostolique.

Le site de Ndolo (un des six sites choisis) dispose de 850 000 m² pour recevoir près de 2 millions de fidèles. Il s’agit, selon le chef du projet, l’ingénieur Jésus Noël Sheke, du 2ème site mais qui est en réalité, le principal site de Kinshasa sur les 5 sites choisis dans la capitale.

Sur place, les travaux de construction et d’aménagement des compartimentions sont en cours. Le site de Ndolo comptera 25 zones séparées par des allées pour faciliter la mobilité. La particularité, c’est qu’il abritera la plus grande tribune événementielle de 1400 m². Cette tribune qui va accueillir le Souverain Pontife est déjà dans son stade de construction métallique avant son habillage décoratif final, a indiqué le chef du projet.

Pour la fluidité dans les environs, il est prévu 32 voies d’accès, longeant plusieurs avenues (Militant, Ex-Bokasa, Ista,…) tenant compte de la mobilité des Kinois. Une dizaine de plateformes vont servir de tribune pour les officiels et les concélébrants. Et c’est sans compter avec un podium aménagé pour accueillir près de 700 choristes.

La presse locale et internationale ne sera pas en reste, car les organisateurs ont prévu une zone aménagée pour accueillir 500 journalistes congolais et étrangers et un centre de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi