Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Devant le roi des Belges, Dr. Mukwege dénonce les agressions de la RDC par le Rwanda

Arrivé dimanche 12 juin à 10 heures locales par l'aéroport de Kavumu , le roi des Belges, Phillipe et la reine Mathilde ont été chaleureusement accueillis par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde , le gouverneur de province du Sud-Kivu, Théo Ngwabije Kasi , quelques membres du gouvernement central ( Ministre d'État au Budget et le ministre de la Communication et Médias ) et provincial ainsi que plusieurs notabilités locales.

Partager :

le roi a bukavu

Le cortège royal a bénéficié d’un accueil chaleureux le long des 40 km qui relient l’aéroport de Kavumu à l’hôpital de Panzi, situé dans une commune populaire du même nom. Des militants des partis politiques et d’autres anonymes étaient massés le long de la principale artère de la ville nettoyée de tous les marchés pirates à l’arrivée et au départ de la délégation royale.

A l’hôpital de référence de Panzi , le monarque belge et la reine ont visité les malades principalement les femmes victimes des violences sexuelles.

S’adressant à ces patientes , la reine Mathilde a dit toute sa compassion envers ces femmes dont elle a salué le courage , la force et la capacité de résilience. “Nous sommes sans voix en écoutant vos témoignages ; le roi et moi sommes plein d’admiration pour votre force et courage , vous êtes des femmes d’exception “, leur a-t-il dit.

La reine Mathilde a promis tout le soutien du couple royal au travail qu’effectue Dr Dénis Mukwege, le Prix Nobel de la paix 2018. L’autre étape de cette visite royale a été la Fondation Panzi, la structure qui vient en appui à l’hôpital. Le couple royal a suivi tour à tour les deux allocutions de Dr Mukwege et de la ministre belge à la Coopération.

Dans son discours, Dr Mukwege a qualifié la présence du couple royal belge à Bukavu d’une ” visite d’espoir”. “Votre présence au Kivu, cette province meurtrie depuis plusieurs décennies avec des milliers de morts et des femmes voilées est un signe qui témoigne votre humanisme “, a dit en substance le Prix Nobel.

Sans langue de bois, Dr Denis Mukwege a dénoncé les multiples agressions de la RDC par le Rwanda et le soutien avéré de ce pays au groupe armé M23.

Dr Mukwege est également revenu sur la justice transitionnelle comme l’a toujours réclamé le président de la République Félix- Antoine Tshisekedi Tshilombo.
Pour lui, il faut ” une stratégie nationale holistique ” d’une justice transitionnelle.

Dénis Mukwege a aussi interpellé la Belgique afin de faire arrêter le cycle de violence dans l’Est de la RDC.

Le Prix Nobel 2018 voit en la visite royale une prise de conscience de l’opinion publique belge et européenne sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC.

De son côté, la ministre belge de la Coopération au Développement Meryame Kitir s’est dite choquée par les témoignages des victimes des violences sexuelles. Mme Kitir s’est montrée inquiète de la montée de tension dans la sous région. Tout en appelant la RDC d’user de son droit de défense du territoire national et de la protection de sa population, la ministre belge a lancé un appel à la “désescalade “.

Elle a salué le travail de Dr Mukwege et de toute son équipe.

Après Bukavu, dernière étape de sa première visite au Congo, le roi des Belges, Philippe et la reine Mathilde ont repris leur avion en début de soirée en direction de la Belgique avec une escale technique à Lubumbashi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi