Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Agression de la RDC par le Rwanda : L’ECC appelle Kinshasa à en découdre avec Kigali

Face au torpillage des efforts d’éradication des forces négatives qui sévissent dans l’Est de la RDC par, entre autres, les terroristes du M23 à la solde du Rwanda, coalisés pour maintenir Congo-Kinshasa dans une insécurité meurtrière, l’Eglise du Christ au Congo appelle Kinshasa à en finir définitivement avec Kigali.

Partager :

whatsapp image 2022 06 18 at 14.58.47

L’Eglise du Christ au Congo (ECC) semble en avoir assez de l’enlisement de la crise inquiétante dans l’Est de la République démocratique du Congo. Cela, d’autant plus que cette crise « répand la mort massive, se moque de la sacralité de la vie humaine, occasionnant en particulier l’atteinte mortelle intolérable des populations vulnérables : femmes, enfants, malades, des vies innocentes qui aspiraient à la paix et la sécurité dans leur pays, la RDC » depuis plus de deux décennies.
Avec la résurgence de l’activisme du groupe terroriste M23 soutenu par le Rwanda de Paul Kagame, l’ECC a appelé, le jeudi 16 juin 2022, « le gouvernement de faire recours à toutes les ressources dont dispose la nation en vue de mettre définitivement fin à cet empire du silence face aux crimes contre l’humanité commis en RDC depuis plus de deux décennies ».
C’est ce qu’ indique en substance son président national et représentant légal, révérend Dr André Bokundoa-Bo-Likabe à travers un appel à la mobilisation nationale adressée aux Congolais pour la sauvegarde de la patrie.
Dans son appel, ce pasteur protestant souligne que son église, l’ECC se tient prête à « accompagner l’éveil national qui rassemble et mobilise le peuple congolais afin de mettre fin, par tous les moyens, aux ambitions bellicistes des groupes armés et terroristes, dont le M23, sur le territoire congolais ».
Tout en réitérant son soutien aux Forces armées de la RDC (FARDC) dans la défense de l’intégrité du territoire national et la sauvegarde de l’unité de ce pays, l’Eglise du Christ au Congo précise, par ailleurs, que « l’agression de notre pays par les autorités rwandaises n’implique pas tous nos frères et sœurs rwandais. D’où elle exhorte les Congolais à s’abstenir de tout discours de haine ou de xénophobie contre le peuple rwandais ».
Par ailleurs, l’Eglise du Christ au Congo qui apprécie à juste titre les deux mesures prises par l’Etat congolais, spécialement celle de rompre tout accord, protocole et autres engagements pris avec le Rwanda, soutient la détermination du gouvernement à l’égard de certains pays voisins, notamment le Rwanda qui « croient qu’ils peuvent gagner paix et prospérité pour leurs pays respectifs par des violations massives de droits fondamentaux, des crimes contre l’humanité, exercés sur leurs propres populations, les repoussant ainsi vers notre pays, en le déstabilisant ».
A ce titre, l’ECC encourage « l’Etat congolais à prendre d’autres mesures sévères allant jusqu’à voir s’il faut rompre les relations diplomatiques avec le leadership d’un pays qui tient son bonheur sur le sang des Congolais ».
En outre, le président de l’ECC, révérend Bokundoa exhorte « le gouvernement à renforcer les canaux de communication aux fins de renseigner la population de l’évolution des opérations sur terrain. Ce, en temps réel pour lutter ainsi contre les fausses informations ».
Dans son appel, le pasteur titulaire de la Cathédrale du premier centenaire protestant de Lingwala, André Bokundoa-bo-Likabe exhorte le peuple congolais à se souvenir que, « comme jadis pour les enfants d’Israël, toute épreuve est un chemin ; il n’appartient qu’à lui de marcher avec détermination vers sa vocation et sa destination naturelles ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi