Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Retrait de la MONUSCO : la PNC boucle la série de formations d’officiers devant assurer la relève

La Police nationale congolaise se place déjà dans la perspective de l’après-MONUSCO. Elle vient de boucler, à Butembo la série de formations d’officiers chargés d’assurer la relève après le retrait de la force onusienne du territoire congolais.

Partager :

pnc

Une trentaine de policiers ont été formés pendant deux semaines à Butembo, au Nord-Kivu, en andragogie (méthodologie et techniques de formation des personnes adultes). Cette formation s’est clôturée, lundi 20 juin 2022.

Elle avait pour but de permettre à la PNC d’être à même d’assurer seule le renforcement des capacités de ses éléments, après le départ de la MONUSCO.

Celle-ci est la dernière d’une série de formations organisées à l’attention des officiers et agents de la Police nationale congolaise, depuis le début de l’année 2022.

Ces formations ont touché tous les domaines d’intervention de la police, à savoir le maintien et le rétablissement de l’ordre public, la police judiciaire, la police de proximité, la police de circulation routière, les techniques d’enquête en cas d’enlèvement contre rançon, etc.La dernière formation de la série a permis de se constituer d’une équipe de formateurs des policiers dans tous les domaines précités.
Samba Karim Timbo, team leader des formateurs au sein de UNPOL/Butembo énonce l’objectif de cette formation : « C’est dans l’objectif de la relève, dans cette perspective de transfert d’expertise. Parce qu’après le retrait de la MONUSCO, il faut que les officiels de la PNC puissent être à même de dispenser les cours et de s’autogérer ».

Satisfait de toutes les actions de la MONUSCO à l’égard de la PNC, son commandant urbain, le commissaire supérieur principal Polo Ngoma, appelle les bénéficiaires à la mise en application de ces acquis au profit de la population : « Nous devons toujours faire preuve de cette qualité de formateurs en mettant en pratique nos aptitudes pédagogiques et andragogiques afin de permettre à nos policiers de s’approprier des acquis professionnels pour la bonne pratique des missions de la police au bénéfice de la population. »

La cérémonie s’est clôturée par la remise des brevets aux participants, parmi lesquelles quatre femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi