Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Tshopo: Kisangani rend les derniers hommages à Lumumba

L' itinérance des reliques de Patrice-Emery Lumumba sur le territoire national, dans des sites emblématiques ayant marqué son parcours, se poursuit sans désemparer. Vendredi 24 juin 2022, c'était au tour de la ville de Kisangani d'accueillir la dépouille du premier Premier ministre du Congo indépendant exécuté en 1961, pour honorer la mémoire de notre héros national.

Partager :

derniers hommages a lumumba tshopo

Le représentant personnel du chef de l’État à cette cérémonie funéraire, le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, était au premier rang pour accueillir, sur le tarmac de l’aéroport de Bangoka, la dépouille de l’illustre disparu ramenée du Sankuru, à Onalua, son village natal, à bord d’un aéronef affrété.

Présents au pied de l’appareil, le gouverneur a.i Maurice Abibu Sakapela, le maire de la ville, les conseillers à la Présidence, Robert Ekaya et Mme Lusamba Mbombo Goretti, les autorités civiles et militaires, quelques députés et ministres provinciaux.

Transportée par un pick-up de l’armée recouvert du drapeau national, la dépouille de Patrice Lumumba était bien au centre des attentions, accompagnée par quelques membres de la famille biologique. L’instant du rite protocolaire, et le cortège funéraire quittait déjà le site aéroportuaire.

La séquence de l’esplanade de la Société Congolaise des Postes et Télécommunications (SCPT) où le cortège a échu, après près d’une heure de route, aura été marquée par une série d’ allocutions, inaugurant ainsi les obsèques de Patrice Lumumba en ce haut lieu chargé d’histoire.

Prenant la parole en cette circonstance exceptionnelle, le représentant du chef de l’État, le Prof. Modeste Bahati Lukwebo, a d’abord circonscrit le cadre de l’événement du jour qui, selon ses dires, entre solennellement dans l’histoire politique du pays plus que jamais enrichie.

Ses premiers mots étaient ceux de remerciement à l’endroit du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, pour la confiance lui témoignée à nouveau en lui confiant la charge de présider en son nom cette cérémonie. Patrice-Emery Lumumba, a-t-il fait savoir, fut un personnage emblématique qui est entré tête haute au panthéon du pays grâce à sa noble lutte portée sur la décolonisation.

Dans la foulée, le speaker de la Chambre haute du Parlement a loué la diplomatie agissante prônée par le chef de l’État, Félix Tshisekedi, dont le rapatriement des reliques de Patrice Lumumba constitue un sacré couronnement. La cérémonie du jour, a t-il précisé, vaut aussi pour ses deux compagnons d’infortune, en l’ occurrence, Joseph Okito et Maurice Mpolo assassinés dans des circonstances quasi similaires.

Aussi, aux fins de pérenniser les acquis de cette diplomatie, notamment avec les pays partenaires en vue de sceller une paix véritable en RDC, Modeste Bahati pense que l’occasion est toute indiquée pour une mobilisation générale autour des forces de défense et de sécurité oeuvrant sous la direction du chef de l’État. L’objectif, a-t-il déclaré sans ambages, est de chasser définitivement le M23 et de mettre fin aux groupes armés qui écument l’Est du pays avec le soutien de quelques pays voisins.

Et d’ajouter que l’agression dont est victime aujourd’hui la RDC avait été dénoncée en son temps par Patrice Lumumba, alors Premier ministre, lorsqu’il évoquait la tentative de balkanisation du pays par certaines puissances occidentales à cause de ses innombrables richesses naturelles, en plus de sa position géostratégique au cœur de l’Afrique.

Acquis à l’idée émise par la communauté Anamongo, celle d’ériger une stèle en mémoire de tous ceux qui ont accompagné Lumumba dans sa lutte, Modeste Bahati a émis le vœu de voir leurs âmes être gravées pour l’éternité dans les cœurs des Congolais.

Notons qu’auparavant, le gouverneur a.i, Maurice Sakapela Abibu, avait salué, au nom de tous les Boyomais, “la mémoire d’un digne fils du pays qui a donné le meilleur de lui-même jusqu’au sacrifice suprême pour que le Congolais prenne en main son destin et sorte définitivement du joug colonial dévastateur”.

Intervenant au nom de la famille, Roland Lumumba a mis l’accent sur les efforts consentis pour rétablir, après un long combat mené en Belgique, la vérité historique sur l’assassinat du héros national et, par ricochet, obtenir le rapatriement de ses restes.

François Lumumba a, pour sa part, mis en relief l’esprit nationaliste et patriotique de son défunt père qui a fait de l’unité nationale son credo politique. Intervenant à son tour, le directeur général de la SCPT a honoré la mémoire du “postier le plus célèbre du monde” ayant intégré le service en 1944 avant d’être happé par le magnétisme d’une destinée imparable qui l’a porté au firmament d’une carrière politique pleine.

L’autre temps fort de cette première journée des obsèques de Patrice Lumumba à Kisangani aura été la cérémonie coutumière des Anamongo avec, à la clé, la présentation des attributs du pouvoir de ce digne fils du pays conservés jusqu’à ce jour, à savoir, une peau de léopard et une lance. Leur récupération par le gouvernement s’annonce, d’ores et déjà, imminente et devrait faire l’objet d’une planification entre les deux parties.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi