Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Funérailles du héros national : les Sankurois plaident pour l’érection de Lumumbaville

Profitant du passage de la relique du héros national dans sa terre natale, la notabilité du Sankuru, par la bouche du sénateur Léonard She Okitundu, dit attendre avec impatience l’opérationnalisation de Lumumbaville. Surtout après la nomination des autorités urbaines et municipales. Aussi sollicite-t-elle de la Chambre basse du Parlement la prise d'une résolution accélérant le processus d’érection de la ville dans toute sa splendeur et à la hauteur de la mémoire du héros national.

Partager :

les sankurois plaident pour l’érection de lumumbaville

Au moment où la nation entière rend hommage à Patrice-Emery Lumumba, premier Premier ministre du Congo indépendant sauvagement assassiné à Shilamtembo (Katanga), la notabilité du Sankuru relance le débat sur l’érection du village d’Onalua en ville (Lumumbaville).

Pour elle, la meilleure manière d’honorer Patrice-Emery Lumumba, de perpétuer sa mémoire, est d’ériger le lieu où il est en ville.
« L’initiative avait été prise de manière concertée dans la région. Elle avait été repris au niveau du gouvernement central. L’ancien régime avait matérialisé l’idée en prenant un décret du Premier ministre Matata créant Lumumbaville », a rappelé le sénateur Léonard She Okitundu.

Selon le décret création, la ville compte de deux communes : Wembonyama et Owango. A l’occasion du 61è anniversaire de l’assassinat de PE Lumumba, la population du Sankuru estime, par la bouche de She Okitundu, que pour mieux commémorer la mémoire, il faut mettre en application le décret qui fait du village où est né Lumumba une ville. C’est donc une ville mémorielle.

Ville à construire ex-nihilo

Avec ces obsèques nationales qui ont commencé par la terre natale, les Sankurois rendent hommage au président de la République, Félix Tshisekedi. Le sénateur Okitundu avait adressé, à son temps, une correspondance dans laquelle il plaidait pour la matérialisation de Lumumbaville, notamment avec la nomination des autorités politico-administratives de la ville.

Cependant, la ville doit naître ex-nihilo. Et pour She Okitundu, le défi de la matérialisation du projet s’appelle la construction des infrastructures routières, hospitalières, universitaires, scolaires, culturelles. Le chef de l’Etat qui a répondu favorablement à la demande. Il s’est personnellement se rendre au village de Lumumba pour se faire une idée précise de l’enjeu.

A l’occasion de ces obsèques, le sénateur en a profité pour rappeler au chef de l’Etat sa promesse et son engagement pris devant les Sankurois.
« J’en ai profité pour le rappeler à son représentant personnel, le président de l’Assemblée nationale, afin de transmettre les attentes de la population qui risque de se décourager en cas de non-matérialisation de la promesse », a fait savoir le sénateur Okitundu.
Entretemps, le sénateur est d’avis que les événements sont liés : c’est la Belgique qui a remis à la famille la dépouille de Lumumba. Elle a aussi reconnu sa responsabilité par rapport à l’assassinat de Patrice-Emery Lumumba et les méfaits de la colonisation que l’ancien Premier avait dénoncé et pour lesquels il avait été assassiné.

Contribution de la Belgique attendue

Pour She Okitundu, ces excuses, présentées par le Premier ministre belge devaient constituer une brèche pour solliciter du gouvernement de la Belgique une contribution à l’édification de Lumumbaville. « Il faut donc un effort concerté entre Kinshasa et Bruxelles pour rendre cette ville opérationnelle », a-t-il proposé.

En même temps, en tant qu’ancien ministre des Affaires étrangères, She Okitundu entend à contribution son carnet d’adresses pour mobiliser en vue de cet objectif.

« Je voudrais mobiliser la coopération internationale. Et puisque Lumumba n’appartenait plus à la RDC, beaucoup de citoyens du monde, qui ont eu d’estime pour notre héros national, aimeraient contribuer à un tel projet. C’est donc un appel que nous lançons avant de prendre notre bâton de pèlerin pour parcourir le monde afin de mobiliser de fonds nécessaires pour que la ville devienne une réalité, on honore dignement notre héros national et martyr de l’indépendance », a-t-il conclu son propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi