Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

61 ans après sa mort, Lumumba a enfin une sépulture en RDC

Après 61 longues années, Patrice-Emery Lumumba, héros national, dispose finalement d’une sépulture en RDC, son pays. Un pari gagné pour le cinquième président de la RDC, Félix Tshisekedi, avec l’organisation des funérailles et deuil comme le veut la tradition africaine pour assurer le passage du défunt dans l’au-delà. Le 30 juin 2022, qui coïncide avec la célébration du 62ème anniversaire de l’indépendance du pays, restera ainsi mémorable, a fait savoir le chef de l’Etat, car marquant l’épilogue de la très longue démarche du retour de ce père de l’indépendance. C’est le pays tout entier, mieux, tout un continent qui lève finalement le deuil entamé depuis 61 ans, en compagnie de la famille Lumumba. Kinshasa, la capitale de la RDC, devient donc tout un symbole de commémoration de ce digne fils du pays. C'est dans un monument érigé au pied de l'Echangeur de Limete débaptisé Mémorial Patrice-Emery Lumumba que la relique de Lumumba enveloppée du drapeau national a été inhumée en toute intimité familiale en milieu de journée. Seuls les présidents Félix Tshisekedi et Denis Sassou-N'guesso ainsi que les enfants Lumumba ont assisté à cet enterrement symbolique. L'autre moment fort de cette cérémonie funéraire a été l'oraison funèbre du président de la République Félix Tshisekedi qui a couvert Lumumba d'éloges pour sa lutte politique avant d’inviter le peuple congolais à prendre exemple sur lui.

Partager :

memorial lumumba

En présence du président de la République du Congo, des représentants des chefs d’Etat et de gouvernement, des ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques et de la famille Lumumba, Félix Tshisekedi a exprimé son satisfecit. « Celui de voir le peuple congolais se faire l’honneur d’offrir, 61 ans après, une sépulture à Patrice-Emery Lumumba, héros national. « Ce jour mémorable se veut donc l’épilogue de la très longue démarche du retour de ce père de notre indépendance. Il nous donne enfin l’occasion, en tant que peuple, d’accomplir le devoir que nous prescrivent les traditions millénaires léguées par nos ancêtres, et de lever ainsi, en compagnie de la famille Lumumba, ce deuil entamé depuis 61 ans. Ce deuil que nous levons aujourd’hui interpelle la conscience congolaise à saisir le sens de son histoire, à se réconcilier avec elle, afin que celle-ci habite le Congo », a déclaré le chef de l’Etat.

Remerciant tous les hommes et à toutes les femmes de bonne volonté qui ont rendu possible la matérialisation de ce moment historique, Félix Tshisekedi a cité nommément la famille biologique de Lumumba auprès de qui il a réitéré la reconnaissance de la nation tout entière. Il a également remercié le peuple belge et ses autorités, particulièrement le roi Philippe et le Premier ministre Alexander De Croo, non seulement pour la part déterminante prise par la Belgique, à travers notamment ses universitaires, ses parlementaires et ses leaders d’opinion, mais surtout pour avoir contribué au rétablissement de la vérité sur ce triple assassinat (Patrice Lumumba, Maurice Mpolo et Joseph Okito). « Après des années de déni, l’histoire tragique du martyre de Lumumba et de ses deux compagnons, Maurice Mpolo et Joseph Okito, qui viennent d’être admis, depuis le 9 juin dernier, dans l’Ordre national « Héros nationaux Kabila- Lumumba », est enfin mieux connue.

En effet, c’est seulement après avoir dit la vérité, après avoir établi les responsabilités des uns et des autres, que nous pourrons ensemble, Congolais et Belges, entamer l’étape déterminante du pardon, de la justice et de la réconciliation véritable et définitive », a souligné le chef de l’Etat.

Dans la foulée, Félix Tshisekedi appelle les Congolais le Mémorial Patrice-Emery Lumumba comme le sanctuaire de la mémoire collective. Il s’est exprimé en ces termes : « Le présent Mémorial Patrice-Emery Lumumba est d’abord le lieu d’affirmation de notre foi en notre propre capacité à construire par nous-mêmes notre grande Nation. Cette renaissance du Congo, notre héros national l’avait lui-même prédite (je le cite) : « Je sais et je sens du fond de moi-même que tôt ou tard mon peuple se débarrassera de tous ses ennemis intérieurs et extérieurs, qu’il se lèvera comme un seul homme pour dire non au colonialisme dégradant et honteux, et pour reprendre sa dignité sous un soleil pur ». Fin de citation.

Ainsi, en ce jeudi 30 juin 2022, coïncidence heureuse au jeudi 30 juin 1960, le chef de l’Etat a lancé l’appel à la mobilisation pour faire du Mémorial Patrice-Emery Lumumba le lieu de renouvellement de l’engagement individuel et collectif : l’engagement à parachever le noble combat entamé par Lumumba ; l’engagement à garder et protéger les valeurs pour lesquelles il a donné sa vie.

En des termes clairs, Félix Tshisekedi circonscrit avant de formuler un appel patriotique : « La cérémonie de ce jour ne peut donc revêtir tout son sens et tout son éclat que si elle donne l’occasion à chaque Congolais, à chaque Congolaise de se laisser interpeller par les dernières paroles de Lumumba à ses enfants (je cite) : « À mes enfants que je laisse et que peut-être je ne reverrai pas, je veux qu’on dise que l’avenir du Congo est beau et qu’il attend d’eux, comme il attend de chaque Congolais, d’accomplir la tâche sacrée de la reconstruction de notre indépendance, et de notre souveraineté… » (fin de citation).

Dans cette optique, je nous invite, chers compatriotes, à faire de ce « Mémorial Patrice-Emery Lumumba », un lieu de recueillement susceptible de raviver l’idéal patriotique et républicain, sublimé par les gestes ainsi que les paroles de notre Héros national ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi