Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Tshopo : soupçonné de vol de noix de palme, un homme mutilé de son sexe

Il y a résurgence des pratiques dignes de l’époque de Léopold II aux Plantations et Huileries du Congo (PHC) à Lokutu.

Partager :

soupçonné de vol de noix de palme, un homme mutilé de son sexe

En effet, Chimita Lofinda en a fait les frais. Ligoté, l’infortuné s’est vu simplement amputé de son membre viril à la suite des soupçons de vol de noix de palme. Le drame s’est passé dans la localité de Lokutu, dans le territoire de Basoko, en province de la Tshopo.

Une équipe de gardes industriels des Plantations et huileries du Congo (PHC) s’est saisi de M. Chimita Lofinda, membre de la communauté, pour des soupçons de vol de noix de palme de l’entreprise « Plantations et Huileries du Congo » (PHC).

Cette équipe de surveillance a voulu infliger une correction mémorable au présumé voleur de noix de palme.
Choisissant la méthode forte, elle a décidé d’amputer l’infortuné de son sexe. Avec lui, c’est aussi Banyele Yeli, conducteur de tracteur, qui a été blessé, sans oublier Lilonde Oleta, Bombwa, Bolinde Lianda, eux aussi, blessés à la suite des coups de balle de sommation tirés par des éléments de l’auditorat militaire descendus sur le lieu.

Après son supplice, M. Lofinda a été évacué vers un centre de santé pour des soins appropriés.
« Ligoté, passé à tabac et mutilé, Chimita Lofinda a été conduit à l’hôpital », renseigne une source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi