Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Délabrement de la RN1 Kinshasa – Kikwit : l’administrateur de Masimanimba sonne l’alerte

Voie d’intérêt national, la Route nationale n°1, dans son tronçon Kinshasa-Kikwit, précisément à hauteur du territoire de Masimanimba, donne quelques soucis aux usagers. Plusieurs tronçons sont en état de délabrement très avancé, ce qui occasionne des accidents de la circulation, souvent mortels. M. Jean-Bosco Mukubidi, administrateur du territoire de Masimanimba tire la sonnette d’alarme.

Partager :

route

Le délabrement de la route nationale n°1, dans son tronçon Kinshasa-Kikwit préoccupe. Les axes routiers les plus délabrés sont ceux situés entre la commune rurale de Masamuna et la cité de Masimanimba, de Masimanimba à Mosango, de Kasaï à la frontière avec le territoire de Bulungu.


L’administrateur du territoire de Masimanimba, Jean-Bosco Mukubidi, en a sonné l’alerte, le lundi 11 juillet, surtout que ce délabrement de la chaussée dans cette partie de la province du Kwilu est à la base de plusieurs accidents mortels.


A en croire l’administrateur du territoire de Masimanimba, qui s’est confié à Radiookapi.net, sur les 127 kilomètres de la RN1 dans son territoire, seule une vingtaine est bitumée. Le reste est en terre et totalement délabrée, avec des nids-de-poule et bancs de sable.


D’après ce cadre de la territoriale, ceci est à la base de multiples accidents de la circulation mortels.


Jean-Bosco Mukubidi attend donc du gouvernement le début en urgence des travaux de réhabilitation de cette route en cette période de saison sèche :

« La route n’est pas en bon état. Récemment, il y a eu un accident mortel vers Masamuna. Et vendredi passé, il y a eu encore un autre accident là-bas. De gros véhicules qui passent sont exposés aux accidents, même de petits véhicules se débrouillent pour s’en sortir. Le gouvernement central avait déjà envoyé une équipe d’ingénieurs chinois, qui ont érigé leur camp à Masimanimba-Secteur, pour les travaux de la RN1. Malheureusement, ils ont terminé seulement les maisons. Et jusque-là, rien n’est fait, on n’a pas encore commencé les travaux. Si le gouvernement central pouvait accélérer ou intimer l’ordre à ces ingénieurs chinois de commencer les travaux. (Sinon), on va toujours déplorer les cas de décès à chaque moment ».

La RN1 est d’un intérêt économique très capital pour la population de la province du Kwilu, en général, et du territoire de Masimanimba, en particulier, a déclaré l’administrateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi