Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

,

Jean-Michel Sama Lukonde clôture la quinzaine de l’enfant africain

Partager :

sama

Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a clôturé, le mardi 12 juillet 2022, la quinzaine de l’enfant africain, à l’Académie des Beaux-Arts à Kinshasa. Il a prôné le respect des droits de l’enfant africain pour le développement du continent.


Organisée par le ministère du Genre, Famille et Enfant, en partenariat avec la Fondation CAFED, la quinzaine de l’enfant africain a porté sur le thème « Élimination des pratiques néfastes affectant les enfants : Progrès sur les politiques et pratiques depuis 2013 ».


Devant les invités dont quelques membres du gouvernement et les enfants membres du comité des enfants, la ministre du Genre, Famille et Enfant, Gisèle Ndaya Luseba, a noté que la Journée de l’enfant africain, édition 2022, est célébrée dans un contexte de réévaluation des engagements pris sur les approches, politiques, programmes et la législation qui ont été adoptés par les États membres depuis la célébration de la journée de l’enfant africain de 2013.


Sama Lukonde a exprimé de vives voix son attachement sans réserve au respect des droits de l’enfant. Il a rendu hommage au président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, pour son implication personnelle dans la promotion du bien-être de l’enfant. Il a salué le travail de qualité qu’abat, avec bravoure et dévouement, la ministre du Genre à qui il a rassuré de son accompagnement permanent dans la conduite sa noble mission. Il a aussi salué tous les acteurs activement mobilisés autour des problèmes de l’enfant pour l’élimination des pratiques néfastes qui les affectent.


Protection de l’enfant, avant tout


« Respectueux de ses engagements internationaux, d’une part, ayant inscrit l’enfant au cœur de ses politiques et aux programmes de développement d’autres parts, la RDC consacre chaque année une quinzaine à l’enfant africain et, précisément, à l’enfant congolais. Au-delà de cette commémoration, il s’agit pour les États africains préoccupés par le bien-être de leurs enfants et partant du devenir du continent de marquer un temps de réflexion sur les conditions de vie des enfants en Afrique, de faire le point sur la situation des violations des droits de l’enfant et de renouveler leurs engagements à prendre des mesures appropriées afin d’assurer davantage le mieux être à l’enfant », a déclaré le chef du gouvernement.


La ministre du Genre s’est montrée reconnaissante envers le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde pour son sens managérial avec lequel il conduit la politique du gouvernement congolais par la mise en œuvre de la vision du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, et pour ses pertinentes orientations qui permettent de parvenir aux objectifs du ministère du Genre dont elle a la charge.


En outre, le chef du gouvernement a rassuré les uns et les autres de sa détermination à ne ménager aucun pour assurer la protection de l’enfant et son mieux-être, par la mise en œuvre effective de toutes les dispositions des instruments juridiques en la matière, notamment la loi portant protection de l’enfant.


Bientôt, le Conseil national de l’enfant dont le projet de décret est déjà soumis à la signature du chef du gouvernement sera opérationnel afin d’assurer la protection sociale de l’enfant conformément à la loi portant protection de l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi