Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Transports : L’ICCN recherche 30 millions USD pour lancer sa compagnie aérienne en 2023

L'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) s’active pour le lancement en 2023, d’une compagnie aérienne dénommée Congo air Nature. L’annonce a été faite par le directeur général de cette institution, Olivier Mushiete, au cours de la 19ème réunion des parties pour les forêts du Bassin du Congo, organisée du 5 au 8 juillet 2022 à Libreville (Gabon).

Partager :

parc national des virunga iccn 22 jpg 640 350 1

Selon le directeur général de l’ICCN, la constitution de cette société d’aviation vise à réduire les distances entre les sites de conservation des forêts. Cette compagnie devrait également permettre aux acteurs du secteur forestier d’accéder aux réserves et de mener des vols de reconnaissance. Ce, dans le but de mieux préserver la forêt du deuxième pays le plus vaste d’Afrique après l’Algérie.

La mise en place de ce projet, a-t-il affirmé, va nécessiter un financement compris entre 25 et 30 millions de dollars américains. Un financement nécessaire, notamment, pour l’acquisition des appareils, la remise en état des pistes d’aviation et autres.

« Nous sommes en train de travailler pour doter l’ICCN de sa propre flotte. L’objectif est de réduire les distances entre les sites de conservation des forêts. Le Congo est très vaste. Quand vous regardez la distance entre le parc marin des mangroves qui se trouve sur la côte ouest à l’embouchure du fleuve Congo et les parcs de l’ouest, le parc national des Virunga, la réserve de Faune Okapis, le parc national de Garamba, il y a plus de 3000 km de déplacements à faire. C’est quand même une très grande promenade », a déclaré Olivier Mushiete. Et d’ajouter : « On devrait avoir une demi-douzaine d’appareils, étant entendu qu’il y a deux appareils qui devront nous permettre de faire les liaisons à longue distance. C’est-à-dire d’être capable de couvrir plus de 1.500 km en moins de 3h. Ceci nécessite quand même une certaine puissance avec les avions. Une fois que les longs courriers vous ont ramené de l’autre côté du pays, à partir de là on aura besoin d’avoir une flotte avec des appareils plus réduits qui vont nous permettre de circuler dans des rayons plus étroits. Et donc là, il faudra 3 ou 4 appareils ».

Olivier Mushiete a ajouté que cette nouvelle compagnie pourrait être lancée l’année prochaine.

« Je pense que d’ici la fin d’année, on aura terminé avec les études préliminaires, et donc, j’ai bon espoir qu’on réussisse à le mettre en route au début de l’année prochaine », a-t-il affirmé.

A en croire le directeur général de l’ICCN, Congo air Nature permettra de résoudre la problématique des déplacements, dans un contexte où les populations congolaises ont du mal à se déplacer à l’intérieur du pays à cause, notamment de la qualité des routes avec très peu d’avions qui assurent les vols en interne.

Rappelons, par ailleurs, que la RDC a une superficie de plus de 2,3 millions de km² pour une population estimée à 89,56 millions en 2020, selon les statistiques de la Banque mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi