Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Le centre de création artistique “Yole !Africa” partage son expérience au Kenya

Se réapproprier l'héritage culturel en se basant sur la musique comme porteuse d'histoire et de patrimoine, tel est l'objectif du "Kakuma Sound Cultural Festival" organisé du 16 au 17 juillet 2022 au camp de réfugiés, dans la ville de Turkana, au Kenya.

Partager :

africa

Le centre congolais de création artistique et d’échange culturel “Yole!Africa” a participé au “Kakuma Sound cultural festival, du 16 au 17 juillet 2022 au Kenya, où il a partagé son expérience.

Le centre de création artistique et d’échange culturel “Yole !Africa ” que dirige le cinéaste congolais de renommée internationale, Petna Ndaliko Katondolo, a eu à travailler en collaboration avec la structure d’encadrement de réfugiés Kakuma Sound, en se basant sur son expérience depuis sa création à Kampala.

Pour cette collaboration, “Yole!Africa” a amené un groupe d’artistes composé de la chorégraphe et danseuse Sarah Mukadi, du percussionniste et metteur en scène Yves Ndagano qui ont animé les ateliers après le festival dans leurs domaines respectifs.

Le cinéaste Petna Ndaliko a accompagné ce groupe d’artistes au Kenya. Cette collaboration est soutenue par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Haut-commissariat des Nations unies pour le réfugié (HCR).

Pour la petite histoire, Kakuma a vu naître toute une génération, pour qui cet espace est un monde à part entière et fait partie de son histoire. 30 ans depuis son installation par UNHCR, il compte aujourd’hui 200 000 réfugiés.

C’est aussi un espace offert aux personnes dont histoire et héritage ont été déchirés par la guerre, le déplacement et la pauvreté. Ce site abrite des déplacés venus de plus ou moins 10 pays différents pour y trouver refuge. Il est situé dans la ville de Turkana, au Nord-est du Kenya.

Kakuma sound a été créé en 2019 dans l’objectif de former un groupe de musiciens professionnels qui pourront créer un nouveau style de musique africaine pour garder cet héritage culturel. Il compte en son sein 40 groupes et 600 membres actifs.

Cette édition du festival a eu comme invité spécial le célèbre chanteur kenyan Eric Wainaina que le camp a mis en vedette avec une vingtaine de groupes de musiciens traditionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi