Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Processus électoral : la Cime en appelle à l’organisation des élections apaisées en 2023

Partager :

20220721 123306

Les membres de la Commission d’intégrité et médiation électorale (Cime) a invité la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à jouer un rôle déterminant dans l’organisation des élections en 2023, dans un climat apaisé. Cet appel a été lancé, mercredi 20 juillet 2022, l’issue d’un échange qu’ils ont eu avec le rapporteur adjoint de cette institution d’appui à la démocratie, Paul Mohindo.

Le coordonnateur de cette commission, Jean Bayago, fait valoir que les élections paisibles constituent le socle pour l’avènement de la démocratie en Afrique. Il est revenu sur la substance de la rencontre avec le rapporteur de la Ceni.

« La visite de ce jour fait suite au rendez-vous que nous avions pris avec le rapporteur adjoint de la Ceni lors de la restitution d’une activité que nous avons organisée il y a plus d’un mois. Nos échanges ont porté sur les questions qui intéressent le fonctionnement de la Cime et aussi dans le cadre du processus électoral en cours. Notre démarche a trait au rôle de médiation que notre institution peut jouer. Dans cette optique, nous avons pu relever les aspects liés à certain discours qui se développe dans l’opinion qui ne cadre pas vraiment avec l’aboutissement heureux du processus auquel tous aspirent. Donc, les vraies élections apaisées renforcent les valeurs démocratiques », a-t-il déclaré.

Avant de préciser : « C’est dans ce sens que nous avons décidé de l’organisation d’un atelier de planification des activités de sensibilisation, de mobilisation et bien évidemment de médiation. L’objectif est de participer à ce que les élections se déroulent de manière apaisée et que les résultats qui en résulteront ne puissent ébranler la paix sociale. C’est la tâche à laquelle se consacre la Cime qui compte renforcer son accompagnement de la Ceni dans le cadre de l’accomplissement de sa mission essentielle », a-t-il conclu.

Par ailleurs, Denis Kadima, président de la Ceni, a lancé les travaux de l’atelier d’actualisation des mesures d’application de la loi électorale en vigueur en RDC.

Pendant 6 jours, les experts juristes de la Ceni vont s’appliquer à actualiser les mesures d’application de cette loi en prenant en compte les innovations y introduites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi