Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Crise énergétique : le projet Inga au cœur des enjeux du 42è sommet de la SADC à Kinshasa

La Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) compte s’appuyer sur le projet Inga pour rechercher des solutions innovantes à la crise énergétique dans la région. La question sera en discussion lors du 42è sommet des chefs d'Etat et de gouvernement qui se tient du 17 au 18 août 2022 à Kinshasa. Il sera question d’examiner le projet d'amendement et la mise en œuvre du projet INGA. L’information a filtré de la réunion extraordinaire du bureau de l’Assemblée nationale du jeudi dernier.

Partager :

img 20220722 wa0019

Le bureau de l’Assemblée nationale a dressé, le jeudi 21 juillet 2022 à la faveur d’une réunion extraordinaire, l’état des lieux de la participation de la RDC à la 51è session plénière du FP-SADC.

Tenues du 11 au 14 juillet à Lilongwe (Malawi) sous le thème “Vers l’efficacité énergétique, la durabilité et l’autosuffisance dans la région de la SADC”, ces assises ont démontré que les pays de la SADC sont largement dépendants en produits pétroliers, gaz et autres ressources énergétiques importés.

Pour faire face à la crise énergétique dans la région, a rapporté Colette Tshomba, rapporteure adjointe de l’Assemblée nationale, les parlementaires de la SADC se sont accordés sur la nécessité de trouver des solutions innovantes. C’est alors que le regard des membres s’est tourné vers la RDC pour une sortie de crise par le développement du projet INGA dans le cadre du partenariat.

A cet effet, il a été recommandé que le projet d’amendement et la mise en œuvre du projet INGA soient examinés pour compétence lors du 42è sommet des chefs d’Etat et de gouvernement qui se tient du 17 au 18 août 2022 à Kinshasa.

Au cours de la même session plénière, la RDC a, par la voix du président en exercice du FP-SADC et président de l’Assemblée nationale de la RDC, dénoncé l’agression du pays par le Rwanda.

Soutien à la RDC contre le Rwanda

Christophe Mboso a, de ce fait, exhorté les parlements membres de la SADC, à condamner le Rwanda et les groupes armés qui déstabilisent le Mozambique.

Ainsi, en réponse à cet appel à la solidarité, les parlements des Etats membres de la SADC ont exprimé leur soutien à la RDC, parmi les 1er Etats, il y a l’Afrique du Sud, la Zambie, le Zimbabwe et le Madagascar.

Et presque dans le même ordre d’idées, Me Jacob-Francis Mudenda, président de l’Assemblée nationale du Zimbabwe, a fait rapport de la participation de la SADC à la session de l’Union interparlementaire a Bali, en Indonésie.

Et en sus de ce rapport, il est annoncé l’organisation de la prochaine session de l’Union interparlementaire en octobre prochain à Kigali (Rwanda).

Session que la RDC prévoit de boycotter à cause de l’agression du Rwanda sous le label de M23 et un appel à la solidarité des parlements membres de la SADC a été lancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi