Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Manifestations contre la Monusco : l’ONU dit tirer une leçon

Partager :

img 20220731 wa0031

La forte des Nations unies conduite par le Secrétaire général adjoint de l’Onu en charge des opérations de maintien de la paix, Jean-,Pierre La Croix dit tirer la leçon des manifestations hostiles à la Mission onusienne en RDC ( Monusco) enregistrées les lundi 25 et mardi 26 juillet à Goma, Butembo et Béni, dans le Nord-Kivu, et le mercredi 27 juillet à Uvira, dans le Sud-Kivu. Cette délégation l’a fait savoir lors d’une séance de travail qu’elle a eue, avec le président du sénat Modeste Bahati Lukwebo, le samedi 30 juillet au Palais du peuple.

img 20220731 wa0030

Au fait, cette séance de travail entre les deux parties a tourné autour de l’apport de la Monusco à la restauration de la paix dans la partie Est de la RDC, son plan de retrait déjà en cours, et les incidents malheureux survenus lors de récentes manifestations contre la Mission onusienne en RDC.

Cette rencontre a permis à Modeste Bahati et quelques membres de son bureau de faire une analyse profonde avec la délégation onusienne sur le travail de la Monusco sur le terrain et le processus de retrait des Casques bleus.

Au sujet de récentes attaques dont ont été victimes le personnel et les installations de la Monusco dans la partie Est de la RDC, violences ayant occasionné mort d’hommes et dégâts matériels importants, Modeste Bahati, qui est en même temps un grand leader du Kivu, et ses hôtes ont condamné ces actes et présenté leurs condoléances aux familles éprouvées.

Jean-Pierre La Croix a reconnu que ces soulèvements traduisent une frustration de la population locale face à la persistance de l’insécurité dans cette partie du pays.
Pour le SG de L’ONU en charge des opérations de maintien de la paix, les récents événements malheureux interpellent les uns et les autres sur la nécessité d’améliorer la manière de faire

« En attendant le retrait progressif et concerté de la Monusco, la délégation a sollicité l’accompagnement du Parlement congolais pour bien assurer l’après-Monusco », a déclaré en substance Jean-Pierre La Croix.

Ont pris part à cette séance de travail Mme Bintou Keita, la cheffe de la Monusco, commissaire Luis Carrilho, directeur de la composante Police du SG des Nations unies, Eddy Mundema Lanku , le premier vice-président du sénat, Carole Agito Amela , questeur du sénat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi