Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

50 ans de la FEC : Le patronat réitère son engagement à œuvrer au service du pays

Cinquante ans après sa création, la Fédération des entreprises du Congo (FEC) tient à jouer le rôle qui est le sien dans le développement socioéconomique de la RDC. Dans cette optique, elle ne compte pas baisser le bras et continue de plaider pour l’émergence du secteur privé.

Partager :

albert yuma

A l’occasion de la célébration de ses cinquante ans d’existence, la Fédération des entreprises du Congo (FEC) s’engage à travailler davantage au service de son pays. C’est en substance ce qu’a réaffirmé le président du Conseil d’administration de la FEC, Albert Yuma Mulimbi, au cours d’une soirée festive organisée, le samedi 30 juillet 2022 à Kinshasa.

La concession Kemesha, à Gombe, a servi de cadre pour l’organisation de cette cérémonie.

Au nom de tous les membres de la FEC, Albert Yuma a également émis le vœu de voir la fédération être accompagné par l’Etat, pour le bien-être de tout le peuple congolais dans sa diversité.

« En tant qu’entrepreneurs, nous souhaitons un Etat qui nous accompagne et nous permette d’exercer en toute liberté et impartialité nos missions, mais aussi nos responsabilités sociales que nous ne cherchons jamais à éviter. Nous sommes profondément convaincus que le développement de notre pays et son développement économique sont intimement liés et que du dynamisme de notre secteur privé, dépendra aussi la qualité du développement de nos institutions publiques. C’est pourquoi, hier, aujourd’hui, et je l’espère comme demain, en tant que syndicat patronal, nous serons toujours présents pour accompagner et conseiller toutes les autorités de l’Etat quand elles le souhaiteront, et notre large présence à toutes formes et rencontres au niveau national, local, mais aussi international le prouve à l’envie », a déclaré Albert Yuma.

Albert Yuma n’a pas oublié le rôle proactif joué par la FEC dans les avancées législatives ou réglementaires. Allusion faite notamment à la mise en place du Guichet unique de création d’entreprise, la création du Guichet unique du commerce extérieur, l’adhésion de la RDC à l’Ohada, la création des juridictions spécialisées, notamment les tribunaux de travail et la promulgation de la loi agricole. A cela s’ajoute la suppression de l’autorisation présidentielle pour la création des sociétés par Actions à responsabilité illimitée, la libéralisation du secteur des assurances, de l’électricité et de l’eau, la loi sur la sous-traitance ou encore la révision du Code minier en 2018.

Organisation indépendante

Patronat syndical, la FEC tient à son indépendance et ne souhaite pas que pour une raison ou une autre, l’Etat se substitue aux lois du marché.

« Nous nous élèverons toujours avec vigueur quand l’Etat cherchera à se substituer aux lois du marché et plus encore, nous nous battrons, quand par les interventions intempestives et parfois illégales de son administration, il décourage nos membres et à travers eux le tissu économique congolais dans son ensemble. C’est une des forces les plus reconnues de la FEC que d’avoir tenu un discours de vérité vis-à-vis des institutions publiques et nous nous enorgueillissons d’avoir permis à la FEC d’être ce partenaire toujours loyal et sincère, mais intransigeant des autorités publiques, quelques qu’elles soient », a prévenu Albert Yuma.

Il faut noter qu’en marge de la célébration de cinquante ans d’existence de la FEC, les anciens dirigeants de ce patronat ont été décorés – certains à titre posthume – des médailles de mérite civique pour avoir rendu des beaux et loyaux services à la nation congolaise.

Parmi eux, des anciens présidents du Conseil d’administration, anciens administrateurs et secrétaires généraux.

Rappelons par ailleurs que la FEC est à la fois une chambre de commerce et syndicat patronal. Créée en 1972, sous l’appellation d’Association Nationale des Entreprises du Zaïre, « ANEZA », la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) est l’organisation professionnelle la plus représentative du secteur privé en RDC.

A ce titre, la FEC est un partenaire privilégié du gouvernement pour encadrer et accompagner les entreprises en vue de la satisfaction du bien-être socio-économique général du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi